Les meilleurs ennemis du football se retrouvent ce mercredi soir pour un match amical à Parme, en Italie. L'occasion de revenir sur cette rivalité persistante entre les deux équipes transalpines. Décryptage.

Ce mercredi soir, l'équipe de France de football a rendez-vous à Parme pour rencontrer son meilleur ennemi au football, l'Italie. Cette rencontre sera la 37e entre les deux équipes. Deux équipes rivales depuis longtemps sur le terrain... mais pas seulement.

17 juin 1986 : la recontre qui déclenche la rivalitéSi la France était déjà vue comme une grande nation du football en Europe, elle ne l'était pas dans le monde avant le mondial de football de 1986. Et c'est face à l'Italie qu'elle a fait ses preuves ! Le 17 juin 1986, la France, championne d'Europe 1984 rencontre l'Italie, championne du monde en titre, lors des 8e de finale de la Coupe du monde au Mexique.

Michel Platini, alors numéro 10 de l'équipe de France, et joueur à la Juventus de Turin, en Italie, inscrit le premier but du match. Un second but sera marqué par l'équipe de France, qui mettra hors jeu les champions italiens. La France prend alors une toute autre envergure au niveau mondial, et scelle le début de sa rivalité avec les Italiens.

17 novembre 1999 : un match "truqué" selon Raymond DomenechPlus de 13 ans plus tard, une nouvelle rencontre met de l'huile sur le feu. Le 17 novembre 1999, l'équipe de France Espoirs, les Bleuets, rencontre l'Italie pour se qualifier aux Jeux Olympiques de Sydney. Raymond Domenech est le coach de cette jeune équipe qui compte dans ses rangs Thierry Henry, William Gallas, Willy Sagnol, ou encore Mickaël Landreau....

Thierry Henry marque dès la deuxième minute, mais les Italiens s'imposent 2 à 1 dans les prolongations. Une défaite que Raymond Domenech n'a jamais digérée, et qu'il a trainée jusqu'à son poste d'entraineur des Bleus. En 2007, il reparle d'ailleurs de ce match en évoquant des tricheries, ce qui lui vaut un match de suspension par l'UEFA... pour un match contre l'Italie.

2 juillet 2000 : une victoire française à l'arrachéeL'année suivante, en 2000, deux ans après avoir remporté la Coupe du monde de Football, l'équipe de France se retrouve en finale de l'Euro, face à l'Italie. Rapidement, l'Italie marque le premier but, et la France n'arrive pas à égaliser avant le temps additionnel.

L'Italie pense déjà qu'elle a gagné lorsque Sylvain Wiltord égalise à la dernière seconde. Pour les départager, les deux équipes doivent continuer à jouer en espérant marquer le but en or... Et c'est la France, grâce à David Trézéguet, qui remporte le match.

9 juillet 2006 : le coup de boule fatalLa dernière rencontre choc en date remonte à la finale de la Coupe du monde 2006. La France rencontre l'Italie. Sur une faute de Materazzi, Zidane marque un pénalty. Mais l'Italien égalise ensuite de la tête. Plus tard, Materazzi insulte le joueur français qui lui répond par un "coup de boule" dans le thorax...

Publicité
Résultat, carton rouge, expulsion. Et Zinédine Zidane ne participe pas aux tirs au but remportés par l'Italie 5 à 3. Cette rencontre aura encore plus renforcé la rancœur qui existe entre les deux équipes.

© JOHN MACDOUGALL / AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :