L'UEFA a annoncé ce mercredi que Michel Platini est candidat à la présidence de la Fédération Internationale de Football Association. Un poste très convoité qui lui permettrait de diriger le football mondial.

Michel platini est enfin candidat au poste de président de la Fédération internationale de football association (FIFA), comme l'a annoncé ce mercredi l'UEFA (Union européenne des associations de football) dont il est déjà président. S'il est élu le 26 février prochain, l'ex-numéro 10 des Bleus succèdera à Joseph "Sepp" Blatter, à la tête de la Fédération depuis 1998.

La légende du football français accèderait alors à la direction de la plus grande fédération sportive du monde. Cette dernière a généré près de 5,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires entre 2011 et 2014.

"Cela a été une décision très personnelle, et mûrement réfléchie, dans laquelle se mêlent les considérations propres à l’avenir du football et celles qui tiennent à mon propre parcours", a écrit l'ancien footballeur dans une lettre destinée aux 209 fédérations qui composent la FIFA.

Selon Michel Platini, la fédération est à un tournant de son histoire, et compte tenu des récents scandales de corruptions, celle-ci doit changer de présidence. "Les événements récents obligent l’institution suprême qui régit le football mondial à se réformer et à repenser sa gouvernance", a-t-il fait valloir.

Footballeur, dirigeant... président?

Comme l'a rappelé le journal l'Equipe, cela fait déjà plusieurs années que Michel Platini est perçu comme un sérieux adversaire de Joseph Blatter, dont il a été le bras droit pendant près de quatre ans. Car en plus d'être président de l'UEFA et membre du Comité exécutif de la FIFA depuis 2002, Platini est également une légende du football et un homme d'affaires.

Avec un palmarès à faire rougir les plus grandes stars du football, Platini peut se vanter d'avoir été trois fois "ballon d'or" et meilleur buteur du Championnat d'Italie, vainqueur de la Coupe Intercontinentale de 1985, champion d'Europe...  

Publicité
Par ailleurs, Michel Platini a également exprimer son souhait de "rendre à la FIFA la place et la dignité qu’elle mérite". "Il y a des moments dans la vie ou il faut forcer le destin(..) Je suis arrivé à l’un de ces moments décisifs", s'est-il aussi justifié.

Vidéo sur le même thème : Présidence de la Fifa : Michel Platini "a le CV idéal" 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité