La polémique relative à l’hôtel brésilien des femmes des joueurs français aurait-elle entrainé la mise à l’écart du manager des équipes de France ? C’est en tout cas ce qu’a affirmé l’Equipe ce dimanche.

©Capture d'écran Twitter

Les femmes des Bleus auraient entrainé indirectement la mise à l’écart d’un membre de la délégation française lors de cette Coupe du monde.

Selon L’Equipe de ce dimanche, l’affaire de l’hôtel des compagnes des joueurs aurait en effet entrainé l’éviction du manager en charge de la partie logistique et organisation, Erwan Le Prévost. Suite à la mini-polémique suscitée par ce changement de résidence, il aurait été demandé à ce dernier de ne plus vivre dans le camp de base des Bleus, à Ribeirao Preto.

A peine arrivées sur le sol brésilien pour supporter leurs maris de footballeurs, les Wags françaises - comme elles sont surnommées - avaient fait un petit caprice : elles avaient demandé à changer d’hôtel car "les conditions de vie de l'établissement ne correspondaient pas au cahier des charges présenté au départ", rapporte RTL. Les chambres n’étaient pas faites et certaines denrées alimentaires étaient périmées.

Publicité
Selon le journal sportif, c’est à la suite de ce problème d’organisation, que le manager des équipes de France a été évincé, le 23 juin. Les Bleus auraient d’ailleurs poussé au départ du responsable logistique qu’ils jugeaient "arrogant et trop sûr de lui".

Erwan Le Prévost avait intégré le staff de Didier Deschamps depuis l’arrivée de celui-ci à la tête de l’équipe de France en 2012.

Vidéo sur le même thème : Mondial 2014 : l'arrivée des femmes des Bleus au Brésil 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité