Vidéos à la une
Elles sont les 'Reines de Syrie', du nom de la pièce qu'elles jouent. Elles ? Ce sont des réfugiées qui racontent leur propre histoire dans une pièce inspirée des 'Troyennes' d'Euripide. La pièce a été montée par la journaliste et réalisatrice Charlotte Eager : 'Les troyennes' sont une pièce qui parle de la guerre, des réfugiés. Tous les hommes sont mort et les femmes sont bloquées là dans un camp de réfugiés d'où elles ne sortiront que pour être vendues comme esclaves. Et nous avons donc pensé : 'Montons cette pièce, 'Les Troyennes'. Et ce qui est important dans ce projet, et c'est capital, c'est que ce n'est pas une thérapie pour ces comédiennes, c'est aussi une prise de conscience très importante pour la crise des réfugiés syriens dans son ensemble.' Reem étudiait à l'université de Damas quand la guerre a éclaté : 'J'ai raté mon éducation, j'ai perdu ma maison, mes voisins, ma Syrie. Mais cette pièce me donne vraiment l'occasion de faire quelque chose. Et c'était un peu bizarre au début mais après nous avons vraiment compris l'objectif et que ça nous donne l'opportunité de parler librement et de raconter notre histoire.' La production britannique de 'Queens of Syria' est dirigée par Zoe Lafferty : 'Leur façon de parler est incroyablement claire. Elles sont très intelligentes, très engagées politiquement, elles savent ce qu'elles veulent dire. Et elles ont vraiment été très motivées pour parler de leur passé et de ce qui s'est passé en Syrie. Elles ont aussi passé plus de temps pour explorer qui elles sont. Qui elles étaient avant de devenir des réfugiés, avant de connaître la guerre, quelles sont leurs pensées, leurs désirs, leurs sentiments pour l'avenir.' La pièce Queens of Syria est actuellement en train de tourner au Royaume-Uni. Elle devrait être donnée en Jordanie et un documentaire relatant cette aventure théâtrale est en cours de préparation.
Vidéos à la une
A Oviedo en Espagne, la Fondation Princesse des Asturies - titre de l'héritière du trône, la fille aînée du roi Felipe VI - a désigné ce mercredi, son premier lauréat de l'année : Núria Espert Cette grande dame du cinéma et du théâtre en Espagne, aujourd'hui âgée de 80 ans, remporte ainsi le Prix 'Princesse des Asturies' des Arts 2016. 'Núria Espert est l'une des figures les plus éminentes sur la scène mondiale, a souligné le président du jury José Lladó y Fernández-Urrutia. Elle a été le relais au niveau international de la littérature et de la création théâtrale classique et contemporaine espagnoles au cours d'une longue carrière qui a conduit au succès sur les scènes du monde entier,' a-t-il ajouté. #PremiosPrincesadeAsturias Es 'muy halagador' dice Nuria Espert en MasDeUno. "Le tocaba al teatro" pic.twitter.com/aO5PnLXCpm- Onda Cero Gijón (ondacerogijon) 11 mai 2016 Comédienne touche-à-tout Originaire de Catalogne, Núria Espert a fait ses débuts sur scène à l'âge de 17 ans en remplaçant Elvira Noriega dans 'Médée'. En 1959, elle fonde sa propre compagnie de théâtre avec son mari. S'en suit une longue et remarquable carrière marquée notamment par le cinéma et le théâtre classique. Elle exerce aussi dans la mise en scène d'opéra et de théâtre. Núria Espert gana el Premio Princesa de Asturias de las Artes. https://t.co/pBtGbQ0JeF Léelo en miradas_ee pic.twitter.com/5chNhDtKbO- El Español (elespanolcom) 11 mai 2016 A 79 ans, elle interprète le Roi Lear A 79 ans, elle relève un défi de taille en devenant la 'première comédienne espagnole à interpréter le rôle-titre du 'Roi Lear' de Shakespeare':http://www.lemonde.fr/culture/article/2015/01/24/nuria-espert-reine-mere.... Au palmarès de ces Prix 'Princesse des Asturies' considérés comme les Nobel espagnols, Núria Espert succède au cinéaste américain Francis Ford Coppola, lauréat dans cette même catégorie l'an dernier.
Vidéos à la une
La publication de 'Madame Bovary' en 1856 fut un scandale et son auteur Gustave Flaubert a eu droit a un procès pour outrage à la morale publique et religieuse et aux bonnes moeurs. Ce procès est le point de départ de la nouvelle création du metteur en scène portugais Tiago Rodrigues, le nouveau directeur du Théâtre national, à Lisbonne, reconnu comme un des metteurs en scene les plus inspirés de sa génération. Tiago Rodrigues : 'Quand Flaubert publie le roman en plusieurs feuilletons, il est accusé d'atteinte à la morale et la religion et il est jugé à Paris. J'ai découvert ce procès et quand je l'ai lu j'ai constaté que les avocats lisaient le roman à voix haute et commentaient le roman. Ils ont commenté précisément ce qui, 150 ans plus tard, nous touche toujours : le danger des mots de Flaubert.' Tiago Rodrigues s'est fait remarquer avec son adaptation du drame shakespearien 'Antoine et Cléopâtre', présenté au dernier Festival d'Avignon. Tiago Rodrigues croise librement théâtre, danse et littérature, il crée des décors simple mais efficaces et conçoit des mises en scène très expérimentales. Sa nouvelle pièce est une réflexion sur le pouvoir révolutionnaire de l'art. Tiago Rodrigues : 'D'une certaine manière cette pièce donne raison à l'avocat de l'accusation qui disait en 1857 qu'il fallait faire attention car le roman de Flaubert était dangereux, il contaminait les gens. Il y a un danger dans l'art car l'art nous fait rêver de choses auxquelles dans notre quotidien nous ne pouvons rêver'. Créée à Lisbonne, présenté l'an dernier à Paris au Théâtre de la Bastille, la pièce 'Bovary' est en ce moment à Porto. Plusieurs oeuvres de Tiago Rodrigues sont actuellement en tournée.
Vidéos à la une
Les résidents de la marina de Dubaï ont pu assister à une performance incroyable de deux voltigeurs sur des avions dans le cadre Championnat du monde 2014 du Skydive Dubai World Series XCAT dédié à ce sport de l'extrême qu'est le saut en parachute depuis des avions, des hélicoptères, et même des montgolfières dans un décor de rêve !
Vidéos à la une
Les Monthy Python se reforment le temps d’un spectacle, qui aura lieu le 1er juillet à Londres. Les cinq membres restants de la troupe, l’ont annoncé lors d’une conférence de presse...
Publicité