Vidéos à la une
La semaine prochaine, les médecins généralistes, les spécialistes et les urgentistes sont appelés à la grève. Une mobilisation qui pourrait faire boule de neige, car à l'hôpital le mécontentement est important. Les anesthésistes-réanimateurs pourraient eux aussi déposer un préavis de grève dans les jours qui viennent. Un tiers des postes sont vacants en France et selon une étude, plus d'un quart de ces médecins sont menacés d'épuisement professionnel. C'est un reportage d'Elvire Berahya-Lazarus, Matthias Tesson, avec Héloïse Paliwoda et Myriam Alm.
Vidéos à la une
Les médecins lancent un cri d'alarme généralisé. Les urgentistes appellent à une grève illimitée à partir du 22 décembre. Leur principale revendication: limiter leur temps de travail à 48 heures par semaine contre 60 heures actuellement. De leur côté, les médecins généralistes se mobilisent également. Ils comptent fermer les cabinets du 23 au 31 décembre. Enfin, les médecins spécialistes se joignent à la mobilisation et pourraient cesser leur activité du 24 au 31 décembre.
Vidéos à la une
L’une des raisons pour laquelle la montagne en été ne se vend pas, c’est principalement parce que les spécialistes ne savent pas la vendre !
Publicité