Vidéos A la une
Des Kenyans fuyant le conflit au Sud Soudan sont arrivés ce mercredi à l'aéroport Wilson de Nairobi, au Kenya. Ils ont fui Juba, la capitale sud soudanaise qui a connu plusieurs jours de combats violents et de tension, faisant craindre le retour d'une guerre civile. Parmi les Kenyans évacués, Issac Meya : 'Quand les tirs ont commencé, tout le monde a cherché à se mettre à couvert parce qu'on ne pouvait pas bouger. Si tu bouges, tu te retrouves en première ligne. Donc si tu te trouves dans une maison, tu fais en sorte d'y rester et de t'assurer que c'est un endroit sûr avec des murs parce que les balles touchent les maisons.' Les combats entre les soldats fidèles au président du Soudan du Sud Salva Kiir et les forces du vice-président Riek Machar auraient fait 272 morts selon un bilan du gouvernement. L'ONU craint que ce chiffre ne soit en réalité bien plus élevé. #SoudanduSud : le Conseil de sécurité appelé à imposer un embargo sur les armes/sanctions ciblées supplémentaires https://t.co/FfH57fS5vD- Nations Unies (ONU) (@ONU_fr) 13 juillet 2016 Selon les ONG présentes sur place, 42 000 civils ont été déplacés dont beaucoup ont pu trouver refuge dans les camps sous contrôle des Nations-Unies.
Vidéos A la une
Harold Hyman, spécialiste en géopolitique, revient ce dimanche sur la situation au Soudan du Sud. La guerre civile qui menace le pays met 6 800 Casques bleus dans une position délicate.
Publicité