Vidéos A la une
Serge Smadja, secrétaire général "SOS Médecins France" était sur le plateau de BFM Story. La grève des blouses blanches entre dans sa deuxième semaine. Après les généralistes et les urgentistes, SOS Médecins rejoint ce lundi les médecins libéraux, opposés à la généralisation du tiers-payant, prévue dans la future loi santé de Marisol Touraine. Mais, toutes ses structures ont été réquisitionnées pour faire face aux risques de pénurie et à l'afflux de patients aux urgences.
Vidéos A la une
SOS Médecins rejoint la grève des généralistes et est en grève du 29 au 31 décembre. Principale revendication: le maintien de certaines permanences de nuit. Même si un service minimum sera assuré, les demandes seront traitées en fonction de leur urgence. En cas de doute, il est conseillé de joindre le 15, un numéro accessible 24h/24.
Vidéos A la une
SOS médecins a annoncé dimanche son intention de rejoindre la grève des blouses blanches à partir de lundi matin 8 heures jusqu'à mercredi. Le Docteur Serge Smadja, le secrétaire général de SOS médecins France, était l'invité de BFMTV dimanche soir pour expliquer les motivations du mouvement. "On pourra appeler SOS Médecins parce l'ensemble des médecins des 63 associations en France seront réquisitionnés pour effectuer un service minimum. Nous mettrons tout en oeuvre pour qu'il n'y ait pas de problèmes de soins majeurs", a-t-il assuré.
Publicité