Vidéos Argent/Bourse
Pour évaluer les conséquences du Brexit, le Medef conduira à partir de jeudi une délégation de chefs d'entreprises françaises au Royaume-Uni. Cette délégation visitera en particulier le London Stock Exchange (LSE) et rencontrera le maire adjoint de Londres en charge des entreprises, Rajesh Agrawal. L'organisation patronale plaidera dès lors auprès des autorités britanniques pour que ces dernières "ne prolongent pas la période d'attente de déclenchement de la procédure de retrait". La sortie effective du Royaume-Uni de l'Union européenne pourrait intervenir en 2019. "Ce que souhaitent les entreprises françaises, c'est d'aller vite pour poser les nouvelles règles du jeu, déclare Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef, sur notre plateau. "Plus on attend, plus c'est mauvais pour les entreprises européennes et anglaises. 2019, c'est loin", a-t-il ajouté. - 18h l'heure H, du lundi 18 juillet 2016, présenté par David Dauba, sur BFM Business.
Vidéos Argent/Bourse
Les marchés actions européens poursuivent leur rebond. Les investisseurs reprennent leurs esprits après le choc provoqué par l'annonce du Brexit. À Paris, le CAC 40 progresse de 2,44% à 4 188,55 points. Bertrand Lamielle, directeur de la gestion chez B*capital, a décrypté les tendances sur les marchés. Pour cet expert, "on est loin d'être sorti d'affaire". Il faut attendre une réponse des politiques, a-t-il estimé. En effet, les responsables européens se sont réunis depuis hier à Bruxelles pour tenter d'ébaucher des pistes de sortie de crise. Pour l'heure, le Conseil européen n'a pas abouti à des solutions concrètes. Les 27 ont simplement exhorté les Britanniques à engager au plus vite leur procédure de divorce avec l'UE. Les banques et la livre britannique, qui ont le plus souffert en Bourse depuis le Brexit, ont également repris des couleurs malgré ces incertitudes politiques. - Intégrale Bourse, du mercredi 29 juin 2016, présenté par Grégoire Favet, sur BFM Business.
Publicité