Vidéos à la une
NAPLES - 30 nov 2014 - Les Italiens l'appelaient le " monstre écologique ". En 10 secondes, son sort a été réglé. 50 ans que la carcasse de cet hôtel jamais achevé défigurait la côte de Sorrente, près de Naples. Pour les écologistes, sa démolition représente une victoire de taille sur les bétonneurs. " Normalement ici, ils construisent pour détruire le paysage, aujourd'hui, nous avons inversé la tendance, nous avons détruit afin de reconstruire le paysage outragé " explique Claudio d'Esposito du WWF Péninsule de Sorrente. Le futur hôtel devait abriter 150 chambres de luxe, mais les promoteurs n'avaient jamais réuni les permis nécessaires. Pourtant, la construction avait débuté en 1964 avant d'être stoppée. Par la suite, un imbroglio juridique avait empêché sa destruction rapide. L'association italienne Legambiente estime à 26.000 le nombre de constructions illégales entreprises en 2013.
Publicité