Vidéos à la une
La réalité virtuelle était omniprésente à la dernière Electronic Entertainment Expo, surnommée E3, à Los Angeles. Selon les organisateurs le nombre d'exposants aurait doublé depuis l'an dernier. De grandes marques comme Sony, Oculus ou HTC misent gros avec leurs derniers masques de réalité virtuelle, qui ont pris une nouvelle dimension. http://fortune.com/virtual-reality-business/ https://www.entrepreneur.com/article/274586 Jason Rubin, Chef des produits à Oculus:'J'aime penser au fait que nous en sommes encore à l'époque des films en noir et blanc, et sans le son. A l'époque les premières personnes qui voyaient un film, ne pouvaient pas y croire...C'était fantastique. La réalité virtuelle est au début d'un très long voyage, vers des longs-métrages. C'est passionnant, pour les fabricants, comme pour les consommateurs, de faire ce voyage, car de nouvelles choses apparaissent tout le temps.' La PlayStation de Sony a transporté les joueurs vers une autre planète. Le fabricant de console a fait équipe avec un développeur indépendant basé à San Francisco, Impulse Gear, pour créer 'Farpoint', une aventure spatiale dans un monde extraterrestre hostile. http://blog.us.playstation.com/2016/06/13/farpoint-announced-for-playsta... http://www.gameblog.fr/news/59819-e3-2016-on-a-essaye-farpoint-sur-ps-vr... Seth Luisi, fondateur de Impulse Gear:'On vous transporte dans un monde étranger : vous êtes échoué sur ce monde et vous avez besoin de vous déplacer, et donc d'explorer cette réalité virtuelle. Vous allez tout ressentir, comme si vous y étiez vraiment. Avec le son, vous entendrez toute l'ambiance autour de vous , le vent hurlant par exemple, toutes les créatures exotiques qui se précipitent derrière vous et sur le côté, c'est une expérience vraiment immersive.' Les responsables du jeu commencent également à utiliser l'expérience immersive pour fabriquer des expériences effrayantes et déconcertantes, comme jamais auparavant. Comme par exemple 'Narcose', un jeu franco-américain : c'est une histoire de survie et d'horreur dans les profondeurs de l'océan Pacifique. Le joueur est un plongeur qui doit prendre des mesures avant que son oxygène ne s'épuise. http://www.narcosis-the-game.com/ David Chen, développeur:'Le plus intéressant, c'est l'environnement du jeu : vous êtes pris au piège, dans une combinaison de plongée industrielle de haute technologie. Cela fonctionne très bien avec la réalité virtuelle, parce que vous mettez le casque et vous êtes installé dans cet espace confiné qui fonctionne vraiment. L'expérience est immédiate et les gens sont rapidement connectés.' Selon certaines estimations, le marché de la réalité virtuelle serait de 150 milliards de dollars dans 4 ans. Il devrait influencer l'unives des jeux, mais aussi des soins de santé, de l'éducation et de la formation professionelle.
Vidéos à la une
On savait que Tony Hawk était déjà un dieu vivant dans le milieu du skate, mais là ses tricks vont carrément vous donner le tournis. Le fait...
Vidéos à la une
Le groupe anglais de télévision Sky vient de recevoir une 'communication de griefs', sorte de mise en garde de la Commission européenne pour entrave à la concurrence. Six grands studios hollywoodiens ont reçu le même avertissement. Warner Bros, Twentieth Century Fox, Disney, NBC Universal, Paramount Pictures et Sony sont soupçonnés d'avoir conclu un accord avec Sky pour empêcher les abonnés d'avoir accès aux programmes hors des frontières du Royaume-Uni et de l'Irlande. Dans ses remarques préliminaires, la Commission indique que ce type de blocage géographique est contraire à la concurrence transfrontalière. Mais l'enquête n'est pas terminée, Sky et les majors vont devoir répondre aux griefs de la Commission. D'autres chaînes comme Canal Plus, Sky Italie et Sky Allemagne sont également dans le collimateur de Bruxelles.
Vidéos à la une
Les documents obtenus lors du piratage de Sony il y a quelques mois ont été mis en ligne cette semaine sur le site Wikileaks. On y trouve entre autres un projet du gouvernement américain pour enrôler l'entreprise dans la lutte contre l'Etat islamique
Vidéos à la une
Dans la ville d'Osaka se tient le Nipponbashi Street Festa : la grande fête du Cosplay japonais. Avec l'émergence de la pop culture, le Japon a...
Vidéos à la une
C'est comme souvent par la voix de la télévision d'Etat que la Corée du Nord a exprimé sa colère. Pyongyang, furieux des nouvelles sanctions américaines à son encontre, annoncées après la cyber-attaque contre les studios Sony Pictures aux Etats-Unis. Le ministre coréen des Affaires étrangères critique Washington pour son refus de lancer une enquête conjointe. 'C'est le signe de sa mauvaise conscience', déclare Pyongyang. Vendredi, la Maison Blanche rajoutait à sa liste noire plusieurs responsables du régime communiste et des entreprises, pour sanctionner le piratage informatique autour du film 'L'interview qui tue!'. Il raconte une tentative d'assassinat du leader nord-coréen par la CIA. Les hackers avaient agité la menace d'attentats contre des salles de cinéma. A la suite de l'attaque fin novembre, Sony Pictures avait dans un premier temps annulé la sortie du film.
Vidéos à la une
Les Etats-Unis prennent de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord, tenue pour responsable de l'attaque informatique contre Sony Pictures. Le premier volet de notre réponse', a prévenu la Maison Blanche. Sur la liste noire de Washington, ont donc été rajoutés dix officiels du régime, l'agence nord-coréenne de renseignement ainsi que deux entreprises liées au secteur militaire de la dictature communiste. Fin novembre, Sony Pictures avait été visé par une vaste cyber-attaque, à cause de ce film, 'l'interview qui tue!'. Les aventures de deux journalistes recrutés par la CIA pour assassiner Kim Jong-un, avait provoqué la colère de Pyongyang. La sortie du film a d'abord été annulée puis le long-métrage a finalement été distribué via les services de vidéo en ligne et dans quelques salles américaines.
Vidéos à la une
Sony a autorisé mardi que le film The Interview qui met en scène la dictateur Nord-Coréen Kim Jong sorte en salle. La semaine précédente, Sony avait cédé à la pression des pirates informatiques qui avait délivré des informations confidentielles sur des stars hollywoodiennes.
Vidéos à la une
Sony Pictures a annoncé mardi soir que le film L'Interview qui Tue, qui avait été retiré des cinémas après le piratage informatique de l'entreprise, pourrait finalement être distribué.
Vidéos à la une
Le président américain Barack Obama a déclaré que la cyber-attaque menée selon Washington par la Corée du Nord contre Sony Pictures était un acte de "cyber vandalisme" et non un acte de guerre, dans un entretien dimanche à la télévision CNN.
Vidéos à la une
Après avoir été la cible d'une cyberattaque, le producteur Sony Pictures a renoncé à sortir en salles "l'interview qui tue", une comédie satirique sur un complot fictif de la CIA pour assassiner le leader nord-coréen Kim Jong-un. Mais Sony est loin d'être la seule entreprise à avoir été la cible de cyberattaque.
Vidéos à la une
Après les cyberattaques contre le groupe Sony Pictures, la Corée du Nord continue de nier sa responsabilité alors que le FBI lui a clairement attribuée. Pour Camille Grand, président de la fondation pour la recherche stratégique, le régime nord-coréen a l'habitude de proférer des menaces.
Vidéos à la une
Le régime de Pyongyang digère mal les accusations américaines dans l'affaire des cyberattaques contre Sony Pictures. La Corée du Nord a proposé samedi aux Etats-Unis de mener une enquête commune sans quoi Washington pourrait faire face à de "graves conséquences".
Vidéos à la une
La Corée du Nord est bien derrière l'attaque informatique dont a été victime la division cinéma de Sony le 24 novembre dernier. Une source gouvernementale américaine le confirme. La Chine pourrait également être impliquée. Conséquence directe de ce piratage, le studio hollywoodien avait été contraint de renoncer à sortir sa nouvelle comédie satirique. 'The interview' parodie l'assassinat du leader nord-coréen Kim Jong-un. Les hackers à l'origine de ce piratage massif avaient en effet menacé de s'en prendre aux salles de cinéma et aux spectateurs. Le groupe de pirates ayant revendiqué cette cyberattaque se fait appeler '#GOP', soit l'acronyme pour 'Guardian of Peace' (Les Gardien de la Paix-Ndlr) et a donc agi pour le compte de Pyongyang. Au total, ce sont 100 000 gigaoctets de données qu'ils ont volées en infiltrant les systèmes internes de Sony Pictures. La Corée du Nord avait nié être à l'origine de ce hack géant. Mais le régime communiste ayant aussi qualifié ce piratage d''acte légitime', les enquêteurs américains n'ont donc pas mis longtemps avant de pointer du doigt le 'Bureau 121', soit l'unité de cyber-combat de Pyongyang, une cellule gérée par l'agence nord-coréenne de renseignement et composée d'experts informaticiens les plus talentueux du pays. Pour Jang Se-Yul, un transfuge qui a travaillé en tant qu'expert en informatique pour le gouvernement nord-coréen, quelque 1800 hackers travaillent pour Pyongyang, dont certains opèrent à l'étranger, sous couvert. 'En Corée du Nord, ils appellent ça la guerre secrète. Ils peuvent secrètement frapper un ennemi. Tuer quelqu'un sans que personne ne sache qui l'a fait. Cette cellule fonctionne comme une entreprise normale à l'étranger. Les pirates travaillent comme des hommes d'affaires lambdas. Voilà pourquoi c'est effrayant', explique Jang Se-Yul. L'objectif des pirates informatiques du 'Bureau 121' est de 'mener des cyberattaques contre l'étranger et les Etats ennemis'. En mars 2013 la Corée du Sud avait été victime d'une cyberattaque spectaculaire. Les réseaux informatiques des banques et des chaînes de télévision avaient été longuement paralysés pendant.
Vidéos à la une
Barack Obama est revenu sur l'attaque dont Sony a fait l'objet. Le président américain ne comprend pas sa décision a décidé de répliquer de "façon proportionnelle". Il ne veut pas céder à la dictature.
Vidéos à la une
Les relations entre les américains et la Corée du Nord n'ont jamais été au beau fixe. Avec le hacking massif de Sony, celles-ci risquent de se...
Vidéos à la une
Le tout Hollywood est secoué par la cascade de révélations issues des courriels piratés du studio Sony Pictures, victime d'une récente attaque informatique, avec notamment des commentaires désobligeants pour Angelina Jolie ou Barack Obama.
Vidéos Argent/Bourse
Le 13 juillet, les meilleurs et les pires com' de l'année, avec Rodolphe Bonasse, directeur général de CA Com, Alice Fenwick, reporter, Frank Tapiro, président de l'agence Hemisphère droit et Benoît Tranzer, directeur général Europe de Millward Brown, ont été reçus par David Dauva, dans A vos marques, sur BFM Business. Tous les dimanches, David Dauba vous dévoile les secrets du marketing des marques de légende. BFM Business, première chaîne d'informations économiques en France. Retrouvez toute l'actualité économique et financière sur BFMBusiness.com.
Vidéos Auto
Subscribe for more car videos: http://bitly/AutoMotoTV BMW Gran Turismo 6 - TM & 2013 Sony Computer Entertainment Inc. Developed by Polyphony Digital Inc. | AutoMotoTV Follow us @AutoMotoTV...
Vidéos Insolite
Sony a publié une vidéo démo impressionnante de son appareil photo A7s. La vidéo démarre dans la nuit, et on distingue à peine un feu de bois. La sensibilité va augmenter progressivement jusqu’à laisser apparaitre une plage, avec un p...
Vidéos Auto
Version coupé de la Rolls-Royce Ghost, la Wraith a reçu un bel accueil lors du dernier salon de Genève. Après être resté discret de longs mois à son sujet, la firme britannique consent à nous en dévoiler davantage ce luxueux engin au travers de cette vidéo.Polyphony Digital et Sony ont dévoilé à l'...
Publicité