Vidéos A la une
François Hollande et David Cameron ont rendez-vous ce jeudi à Amiens pour un 34e sommet franco-britannique. Eric Brunet, revenu sur l'éventuel Brexit, estime qu'il faut arrêter de fustiger les Britanniques car ils ont un peu à la marge. Ils ne sont pas dans Schengen, un accord regroupant 22 États membres de l'UE, et ont conservé leur monnaie nationale: le livre sterling. Renaud Dély, lui, pense que l'Europe est une grande ambition politique. Et puisque la Grande-Bretagne est déjà membre, il faut tout faire pour la retenir. Un Brexit serait un précédent dramatique qui pourrait pousser les autres membres à se replier et à faire prévaloir leurs intérêts nationaux sur l'Europe. - Bourdin Direct, du jeudi 3 mars 2016, sur RMC.
Vidéos A la une
François Hollande et David Cameron se retrouvent ce jeudi à Amiens pour un sommet franco-britannique. Ils aborderont notamment le dossier des migrants mineurs et isolés, qui ont pour certains de la famille en Angleterre. Dans la "jungle" de Calais, 90 enfants espèrent traverser la Manche. Mais pour ce faire, il faudra que les autorités britanniques appliquent le regroupement familial. Pour étudier ces demandes, le Royaume-Uni a annoncé la nomination d'un fonctionnaire. Une vingtaine de dossiers sont pour l'instant en attente.
Publicité