Vidéos à la une
La Première ministre britannique Theresa May était absente en ce deuxième jour de sommet européen à Bruxelles mais l'ombre du Brexit a plané sur la réunion. 'Je n'aime pas le Brexit car j'aimerais être dans le même navire que les Britanniques, a déclaré le président de la Commission Jean-Claude Juncker. Le jour viendra où les Britanniques reviendront à bord, je l'espère. Mais le Brexit n'est pas la fin de l'Union européenne, ce n'est pas la fin de notre développement, ce n'est pas la fin de nos ambitions.' As soon as the narrow Brexit majority has died off, we will reverse this insanity https://t.co/x5N4yzLvZZ- Andy Conway Morris (@andymoz78) March 10, 2017 Londres a prévu d'entamer la procédure de divorce avant la fin du mois. L'Union européenne sera-t-elle prête pour négocier ? Réponse du président du Conseil. 'Nous sommes fin prêts pour toutes les procédures et je n'ai aucun doute sur le fait que nous serons prêts dans les 48 heures, a estimé Donald Tusk. Je pense que c'est un laps de temps adéquat pour réagir.' De son côté, la chancelière allemande Angela Merkel a indiqué qu'un sommet spécial de l'UE se tiendrait dès que Londres aura déposé la notification formelle du Brexit. Objectif : s'accorder sur les grandes lignes directrices de négociation.
Vidéos à la une
Réunis à Bruxelles les dirigeants européens devront encore patienter : Theresa May n'a pas encore actionné officiellement la procédure pour quitter l'Union européenne. D'ici là le Royaume-Uni conserve tous ses pouvoirs européens : il organisera même en 2018 un sommet à Londres avec les pays des Balkans. 'Euh, je suis votre ami, .....mais il va falloir payer vos factures en quittant l'UE !' - le PM irlandais à la GB :)https://t.co/gnG8QT3L7u- Alex Taylor (@AlexTaylorNews) 9 mars 2017 Mardi la chambre des Lords britanniques a infligé un camouflet à Theresa May en retardant l'activation officielle de la prodécure du Brexit. Un petit contretemps : le projet de loi repassera devant la chambre des Communes dès lundi avant son adoption définitive dans la semaine. Une fois passé ce cap, le Royaume-Uni pourra alors enclencher officiellement l'article 50 du traité de Lisbonne pour quitter l'UE. Après quoi les négociations avec les Européens pourront commencer. Avec Agences
Vidéos à la une
Le président du Conseil européen, Donald Tusk, est réélu pour un nouveau mandat de deux ans et demi. L'ancien Premier ministre polonais poursuit donc sa mission à la tête de l'institution qui représente les chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne. Grateful for trust & positive assessment by #EUCO. I will do my best to make the EU better.- Donald Tusk (@eucopresident) 9 mars 2017 La reconduction de Donald Tusk ne souffre d'aucune contestation puisque la quasi totalité des dirigeants européens a soutenu sa candidature. Finalement, seule la Pologne s'est opposée à cette réélection. Varsovie n'a eu de cesse ces derniers jours de contester le président du Conseil européen. A son arrivée au sommet, la Première ministre polonaise a réaffirmé sa position mais sans convaincre ses partenaires.
Vidéos à la une
Les dirigeants européens sont réunis en sommet à Bruxelles. Au menu, bien sûr, l'aggravation de la situation en Ukraine et un éventuel renforcement des sanctions contre Moscou. Cette rencontre a également pour but d'attribuer deux postes clés à la tête de l'UE. Tout d'abord celui de la présidence du Conseil européen, occupé jusqu'alors par le belge Herman Van Rompuy. Le Premier ministre polonais, Donald Tusk fait figure de favori. Il s'agit aussi de nommer le ou la remplaçante de Catherine Ashton à la tête de la diplomatie européenne. Et là c'est le nom de la ministre des Affaires étrangères italienne Federica Mogherini qui revient le plus souvent.
Vidéos à la une
A quelques jours de Noël, les dirigeants européens s’offrent en cadeau de fin d’année un sommet consacré à l’union bancaire et à la défense. Les chefs d’Etat et de gouvernement se...
Vidéos à la une
Angela Merkel a abordé en conférence de presse au sommet de Bruxelles l‘épineuse question de l’immigration, après la tragédie de Lampedusa. Mais la chancelière allemande n’a pas annoncé...
Vidéos à la une
Une nuit sans répit pour la marine et les gardes côtes italiens. Plus de 700 migrants ont été secourus dans le canal de Sicile, non loin de la petie île de Lampedusa. Cinq opérations de...
Vidéos à la une
Une nuit sans répit pour la marine et les gardes côtes italiens. Plus de 700 migrants ont été secourus dans le canal de Sicile, non loin de la petie île de Lampedusa. Cinq opérations de...
Vidéos à la une
Une nuit sans répit pour la marine et les gardes côtes italiens. Plus de 700 migrants ont été secourus dans le canal de Sicile, non loin de la petie île de Lampedusa. Cinq opérations de...
Vidéos à la une
Le Conseil européen a approuvé hier soir le buget de l’Union pour la période 2014-2020. Il doit encore être voté par le Parlement européen le mois prochain. David Cameron réclamait la protection du rabais britannique sur le budget européen en vigueur depuis 1984: Il a finalement obtenu gain de...
Publicité