L’homme qui a tiré sur deux personnes lundi matin, dans un supermarché de Port-Marly, venait tous les jours pour draguer les caissières.

Dans la matinée de lundi, une caissière du Super U de Port-Marly (Yvelines) discutait tranquillement avec un homme de 73 ans. Ils étaient sur le parking du supermarché, et n'ont pas remarqué le véhicule tout-terrain qui se garait non loin de leur position. Un retraité de 61 ans est sorti de la voiture... et a tiré deux coups de fusil dans leur direction !

Il s'est immédiatement enfui, mais a finalement été appréhendé, vers 16 heures 50, par les policiers du RAID qui ont opéré une descente chez lui. Après un bref détour par l'hôpital, il a été placé en détention. À l'origine de ce "coup de sang", il y aurait une déception amoureuse, comme l'indique Le Parisien.

À lire aussi – Yvelines : un adjoint au maire (FN) retrouvé mort après un jeu coquin ?

Un crime "d'ordre privé"

Selon un employé, l'homme venait "tous les jours pour draguer les caissières". Peut-être s'est-il amouraché de celle sur laquelle il a tiré, jaloux de la voir discuter avec un "rival" ? "C'est quand même incroyable de faire des choses pareilles, pour une histoire d'amour", a soufflé au journal l'une des voisines de l'agresseur, sans plus d'explication.

Publicité
Pour sa part, l'intéressé se défend de motivations "d'ordre privé", rapporte Le Parisien, qui a recueilli les propos du procureur de la République. Il apparaissait en outre, aux dires de ceux qui l'ont rencontré, comme lunatique et en mal-être. L'un des employés du Super U a évoqué la "solitude" qu'il dégageait, et une voisine a assuré qu'il pouvait être "renfrogné un jour et parfaitement cordial et gentil le lendemain".

Vidéo sur le même thème – Un homme manque de se tuer au fusil

Publicité