La maîtresse allemande Xavier Dupont de Ligonnès, prénommée "Claudia", a été entendue mardi à Munich par la police française. Son témoignage pourrait être déterminant pour l'enquête.

L’ombre de Xavier Dupont de Ligonnès plane à de nombreux endroits, mais nulle trace de lui. L’homme est le principal suspect dans l’enquête sur le meurtre de sa femme et de ses quatre enfants en avril 2011 à Nantes. Les enquêteurs avait récemment espéré pouvoir retrouver sa trace dans le Var, mais il n’en a rien été jusqu’à maintenant. La police essaye de déterminer avec qui le père de famille est entré en contact dans la période qui a suivi le drame. C’est ainsi que les enquêteurs français ont retrouvé, avec l’aide de la police allemande, la maitresse de Xavier Dupont de Ligonnès avait outre-Rhin. Le fugitif la prénommait "Claudia". D’après ses proches, cette femme l’obsédait, révèle Sud Ouest. Il avait même songé à l’épouser, mais il s’était finalement résigné car elle était protestante et lui fervent catholique.

Publicité
Il aurait repris contact avec ses anciennes maîtressesInterroger "Claudia", qui a priori a occupé une place importante dans l’esprit de Xavier Dupont de Ligonnès, était un enjeu d’autant plus important pour les enquêteurs que l’homme avait repris contact avec ses anciennes maitresses après le meurtre de sa famille, rapporte le quotidien. Les policiers nantais espèrent beaucoup de cette entrevue avec l'Allemande. Ils comptent en apprendre d’avantage à la fois sur la personnalité de cet homme introuvable et sur sa disparition.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :