Au cours des dernières décennies, des dizaines de fidèles, malades, reviennent de Lourdes guéris. Certains cas ont été reconnus comme "miraculés" par l'Eglise catholique.

© Capture écran YouTube

Gravement malade, Danila remercie les piscines du sanctuaire...

La vie réserve toujours des surprises, et parfois des très mauvaises. Née le 16 janvier 1946, Danila Castelli menait une vie ordinaire… jusqu’à ses 34 ans. Cette mère de famille souffre soudainement de crises hypertensives spontanées et graves.

En 1982, l’Italienne est victime d’une masse para-utérine et d’un utérus fibromateux. Après avoir subi une hystérectomie et une ablation partielle du pancréas, Danila découvre le pire : les régions de sa vessie et du vagin sont envahies par des points qui provoquent des crises de tension artérielle.

La guérison de Danila Castelli est reconnue miraculeuse par l’Eglise

Publicité
Soignée sans résultat pendant six ans, Danila décide de tenter sa chance à Lourdes. Et après un passage aux piscines du sanctuaire, elle ressort avec un extraordinaire sentiment de bien être. "Danila Castelli est guérie, de manière complète et durable, depuis son pèlerinage à Lourdes en 1989, du syndrome dont elle souffrait, et ceci sans relations aux interventions et aux traitements", a déclaré en 2010 le Bureau des Constatations Médicales de Lourdes, après cinq réunions étalées sur vingt ans.

Le 20 juin 2013, la guérison de Danila Castelli est reconnue miraculeuse par l’Eglise catholique. C’est la 69ème et dernière guérison de Lourdes reconnue miraculeuse par un évêque.

Et depuis, Danila Castelli a repris sa vie ordinaire…

Publicité