Les douanes turques ont récemment arrêté une femme transportant plusieurs dizaines de liasses de billets. Rien n’a encore été confirmé mais il pourrait s’agir de la convoyeuse de fonds qui a volé 256 000 euros à la société Loomis au début du mois.

La convoyeuse de fonds qui s’est enfuie avec 256 000 a-t-elle aurait été interpellée en Turquie ? Le 11 octobre dernier, une employée de la société de transport de fonds Loomis a pris la fuite avec plus de 250 000 euros dérobés dans les bureaux de son employeur. Depuis, la voleuse est introuvable.

L’argent était caché sous leurs vêtementsMais les autorités turques pensent l’avoir récemment arrêtée. Selon leurs informations, un couple aurait été arrêté le 13 octobre, soit deux jours après le vol, à la frontière entre la Bulgarie et la Turquie. Se déplaçant à bord d’un véhicule immatriculé en France, tous les deux transportaient des liasses de billets qu’ils avaient tenté de dissimuler plus ou moins habilement. Aussi, les photos prises les douaniers turques et dévoilées par RTL montrent que l’argent était calé dans les chaussettes et les sous-vêtements du suspect, mais aussi coincé entre son ventre et la ceinture de son pantalon. La femme donnait quant à elle l’impression d’avoir le haut des cuisses déformé, tant il y avait de billets cachés sous son pantalon moulant. En tout, presque 250 000 euros auraient été cachés, ont compté les douaniers turcs. Mais alors que l’enquête n’a été ouverte que le 15 octobre en France et que cette interpellation a eu lieu deux jours plus tôt, Ankara n’avait "aucun moyen de faire à ce moment-là le lien avec l’affaire Loomis", souligne la radio.

Publicité
La voleuse se serait enfuie avec son petit-ami d’origine kurdeDe leur côté, les autorités françaises n’ont pas encore confirmé les informations de leurs homologues turques. Mais Europe 1 croit d’ores et déjà savoir qu’il s’agit bel et bien de la voleuse recherchée. Celle-ci se serait ainsi enfuie avec petit-ami d’origine kurde. Agée de 27 ans, la jeune femme a été gendarme volontaire pendant cinq ans avant de rater le concours d’entrée à plusieurs reprises.

Vidéo sur le même thème - Une salariée de Loomis s'enfuie avec 256 000 euros

Publicité
Publicité