Le directeur d'une école d'Isère mis en examen ce mercredi après la plainte des parents de neuf enfants pourrait également avoir abusé d'une quinzaine d'élèves supplémentaires.

Le dossier s'alourdit. Après avoir été mis en examen ce mercredi pour viols suite à la plainte des parents de neuf enfants d'une école de Villefontaine (Isère), le directeur de l'établissement se voit accusé par de nombreux autres parents. Ce jeudi, le parquet de Grenoble a annoncé que les responsables de 14 autres enfants avaient signalé de nouveaux faits de viols potentiels aux enquêteurs. Ils seront prochainement auditionnés.

A lire aussi -Isère : le directeur d'école accusé de viols sur mineurs mis en examen

Des élèves d'autres écoles

Si les neuf premiers enfants étaient tous scolarisés dans l'école de Villefontaine, les potentielles victimes supplémentaires viendraient en partie d'autres établissements où a exercé le directeur. Les nouveaux signalements ne concernent pas seulement des enfants de la dernière classe du directeur-enseignant, mais aussi "d'autres écoles du nord de l'Isère", a expliqué le procureur de la République à l'AFP. Par exemple, le directeur exerçait auparavant dans une école de La Tour-du-Pin, où certains parents se sont manifestés.

Parents et enfants auditionnés dans les prochains jours

Contrairement aux parents des neufs premières victimes signalées, ceux des 14 récemment évoquées n'ont pas encore été entendus. Les nouvelles plaintes "seront enregistrées dans les jours qui viennent car il faut auparavant auditionner également les enfants selon un protocole particulier. Cela prend du temps", a expliqué Jean-Yves Coquillat, le procureur de la République. Ce dernier a également précisé que l'on ne pouvait, à l'heure actuelle, parler de "victimes avérées" mais seulement de "parents qui se sont manifestés".

La crainte gagne les écoles

Publicité
Depuis la mise en examen de Romain F, soupçonné de viols sur mineurs, les parents d'élèves des écoles où l'homme a exercé paniquent. Une crainte accentuée depuis que l'enseignant a avoué avoir imposé des fellations à plusieurs élèves de l'école de Villefontaine. Ce jeudi soir, à l'école primaire de Saint-Clair-de-la-Tour, lieu de travail du suspect entre 2011 et 2012, une réunion a été organisée à destination des familles. Selon 20 Minutes, des psychologues ont été mobilisés par la municipalité et l’Éducation nationale. Par ailleurs, les écoliers des deux autres écoles de Villefontaine qu'a dirigées le professeur ont tous été auditionnés.

Vidéo sur le même thème - Un directeur d'école accusé de viols : "La juridiction avait considéré qu'un suivi thérapeutique suffisait"