Vendredi 29 septembre, Gabriel Loison comparaissait aux côtés de son ex-compagne, Julie Baschet, à la cour d'appel de Rennes. Fondateur de l'"Université de la nature et de l'écologie de la relation", il avait déjà été condamné à 10 ans de réclusion en première instance pour des faits de viols, agressions sexuelles et corruption de mineure sur une adolescente de 13 ans. Sa peine vient d'être alourdie.

Elles s'étaient peu à peu laissées abuser mentalement, puis sexuellement... Les victimes de Gabriel Loison, 77 ans, sont toutes ou presque passées par des stages de spiritualité que ce dernier proposait. C'est là que son emprise débutait. Une emprise qui en poussera certaines à débourser plusieurs dizaines de milliers d'euros pour le suivre aux quatre coins du monde ou à son domicile et participer, ainsi, à ces fameux stages. Ancien gourou des "Jardins de la vie" (répertorié comme secte par la commission parlementaire sur les sectes en 1995),l'homme avait ensuite fondé l'"Université de la nature et de l'écologie de la relation" où il expliquait former des "Maîtres de santé" convaincus d'être"appelés à sauver le monde". L'enquête a, par ailleurs, révélé qu'il interdisait toute vie sociale à ses stagiaires.

A lire aussi :Aveyron: un directeur de colonie écroué pour viol et agressions sur mineurs

Des relations sexuelles en guise de prescription

Publicité
Agée de 13 ans au moment des faits, une jeune femme, désormais âgée de 20 ans, raconte. Ses parents étaient membres de l'"université". C'est à ce moment là, alors qu'elle les accompagnaient, que les viols ont débuté. Pour parvenir à ses fins, l'homme prescrivait aux femmes qui venaient assister à ses "stages" des relations sexuelles au prétexte qu'il décelait chez elles "un blocage". Bien que suspecté depuis les années 80, l'homme n'avait jamais été inquiété par la justice hexagonale. Jusqu'en 2011 où il est finalement arrêté en Espagne. En 2014, se tient son premier procès. Il est condamné à 10 ans de réclusion en première instance pour des faits de viols, d'agressions sexuelles et de corruption de mineure par la cour d’assises de Loire-Atlantique. Sauf qu'hier matin, alors qu'il comparaissait libre après avoir été remis en liberté sous contrôle judiciaire en décembre 2016, l'ancien gourou a une nouvelle fois été déclaré coupable. Il a été condamné en appel à quinze ans de réclusion criminelle à l’issue de dix jours d’audience à huis clos. Julie Baschet, 43 ans, son ex-compagne, a, quant à elle, été jugée "sous emprise morale totale" par les jurés. Elle a été acquittée.

En vidéo - “Gourou “tape-à-l’œil” écope de 10 ans pour viol