Alors que de nombreux enseignants ont participé à la grève organisée jeudi par les fonctionnaires, Vincent Peillon serait prêt à accorder une prime annuelle aux enseignants du primaire. Les détails avec Planet.fr.

Un moyen de stopper la grogne des enseignants ? D’après Les Echos, Vincent Peillon serait prêt à consentir à un geste financier en faveur des professeurs des écoles. Le quotidien économique indique en effet que le ministre de l’Education nationale songerait à leur verser une indemnité annuelle. A l’instar de ceux du secondaire qui reçoivent aujourd’hui une indemnité de suivi et d’orientation des élèves (Isoe), les quelques 300.000 enseignants du primaire pourraient ainsi prochainement recevoir un prime. D’après le journal, celle-ci devrait s’élever à 400 euros annuels dans un premier temps.

Publicité
Une décision mi-févrierSoulignant ce que cette prime viserait à rapprocher les enseignants du primaire et ceux du secondaire en termes de salaire, Les Echos ont également précisé que cette décision devrait être confirmée vers le 15 février, après le congrès de la principale organisation syndicale de l’éducation, la FSU.  Jeudi, trois syndicats ont appelé les fonctionnaires à descendre dans les rues et à prendre part aux 120 rassemblements qui étaient prévus aux quatre coins de la France pour manifester leur mécontentement. L’emploi et la rémunération figuraient en tête de leurs revendications.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :