Après une série de crevaisons malveillantes non élucidées, les policiers de Villeurbanne ont interpellé un homme à la retraite. Celui-ci ne visait que les voitures mal garées.

Voilà un retraité qui ne manque pas d'air. Un homme de 59 ans habitant Villeurbanne, près de Lyon, a été arrêté après avoir crevé des pneus sous les yeux des policiers de la ville. Placé en garde à vue, l'homme a fini par craquer. Intrigué par une série de faits similaires, les policiers ont recueilli les aveux de l'homme qui est à la retraite. Oui, le "serial-creveur" de Villeurbanne, c'était bien lui. Méthodique et organisé, l'homme ne laissait aucune chance à ses victimes.

Un individu très méticuleuxL'arme du crime ? Une demi-paire de ciseaux, toujours. L'individu notait ensuite méticuleusement les sept numéros correspondant aux plaques d'immatriculation de ses proies dans un petit carnet. Les enquêteurs ont alors pu établir un profil type des victimes : toutes éteient des voitures mal garées ou stationnées devant des emplacements réservés aux personnes handicapées. Une perquisition au domicile du retraité a mis au jour sept autres carnets, portant le total de pneus crevés à 2190. L'homme ne s'est d'ailleurs pas dégonflé devant les enquêteurs lorsqu'il s'est agi de s'expliquer sur les crevaisons : il était "excédé par le manque de civisme des gens, son acte correspondait à un ras-le-bol car les gens ne respectaient plus rien."

Publicité
Du côté des handicapésL'idée lui serait venue après avoir vu un handicapé chercher en vain une place de parking adaptée. L'homme qui a permis aux garages locaux de réaliser des bénéfices record sur la vente de pneus ces derniers mois, a été laissé libre comme l'air par le parquet. Néanmoins la roue tourne et il devra prochainement répondre de ses actes devant un tribunal.