Mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale, Isabelle Balkany, l’épouse du maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) aurait finalement reconnu qu’elle et son mari sont bel et bien propriétaires d’une villa dans les Antilles.

©AFP

AFP

Isabelle Balkany aurait finalement avoué. Selon les informations de BFM TV, l’épouse du maire UMP de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) aurait récemment reconnu devant les enquêteurs qu’elle et son mari étaient les propriétaires d’une villa à Saint-Martin (Antilles). Acquis en 1997, ce bien de luxe est estimé à 3 millions d’euros et n’a jamais été déclaré par les époux Balkany, lesquels ne sont d’ailleurs pas assujettis à l’Impôts sur la fortune (ISF). Récemment mise examen pour blanchiment de fraude fiscale, Isabelle Ballany a toujours nié être propriétaire de cette demeure. Elle et son mari l’aurait achetée via une société-écran ayant des ramifications à l’étranger, notamment en Suisse et au Luxembourg. Les enquêteurs en charge de l’affaire s’intéressent désormais à découvrir d’où provenait l’argent qui a financé l’achat de cette villa. Ceux-ci soupçonnent notamment qu’il s’agisse de fonds détournés des marchés publics des HLM des Hauts-de-Seine.

Publicité
Elle encourt jusqu’à 5 ans de prisonOutre cette villa à Saint-Martin, une autre située à Marrakech (Maroc) pourrait elle aussi appartenir à Isabelle et Patrick Balkany. Officiellement, elle serait la propriété d’une d'une société civile immobilière dénommée Dar Gyucy, en bout de course d'un ensemble de structures. Et alors que les soupçons de la justice se portent sur les deux époux Balkany, seule Isabelle est inquiétée car son mari bénéfice d’une immunité parlementaire. Elle encourt ainsi jusqu’à 5 ans de prison.

Vidéo : Patrick Balkany s'emporte face à la caméra

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité