Dans son livre intitulé "les Intouchables de l’Etat", Vincent Jauvert, journaliste à l’Obs, dévoile une enquête de deux ans sur les hauts fonctionnaires de l’Etat. A peine paru, l'ouvrage suscite déjà des débats.

Entre salaires généreux et services entre amis, les hauts fonctionnaires mènent une vie qui a de quoi faire grincer les dents des contribuables. Et pour cause, dans son livre enquête "les Intouchables de l’Etat", Vincent Jauvert, journaliste à l’Obs, révèlent que pas moins de 150 personnes au ministère de l’Economie et des Finances ont un salaire plus gros que celui de François Hollande en 2015.

Des informations que Bercy s’est contenté de garder pour lui, comme le confie une destinataire du "REM 150", un nom code qui veut dire "rémunération 150 000 euros" et qui désigne en fait une note de cinq pages visant à identifier les mieux payés du ministère : "Evidemment Bercy voulait à tout prix éviter que cette note soit rendue publique".

A lire aussi Combien gagne le couple Macron ?

Dans cette liste "REM 150", c’est le directeur régional des finances publiques en 2015, Philippe Parini, qui figure en tête d’affiche. Ce dernier a touché pas moins de 255 579 euros nets, soit 21 298 nets mensuels. Une somme qui correspond à trois fois le salaire d’un ministre, explique ainsi Le Parisien. Vincent Jauvert poursuit son enquête en indiquant que sur ces 150 élus, "104 administrateurs généraux des Finances publiques" dans lequel font partie les grands directeurs de Bercy ainsi que "deux simples chefs de service" ont touché un salaire plus gros que celui du chef de l’Etat en 2015 avec 181 395 euros nets annuel.

Alors qu’il était ministre de l’Economie et des Finances sous François Hollande, Michel Sapin a juré ne pas être au courant de cette situation : "Je peux certifier qu'aucun conseiller, en particulier aucun contractuel, ne gagnait 180.000 euros (brut), ni au cabinet de Christian Eckert (secrétaire d'Etat au Budget) ni au mien".

Le gouverneur de la Banque de France mieux rémunéré que François Hollande

Publicité
Sur demande de François Hollande, d’autres "documents secrets" ont été établis. Des documents dans lesquels on apprend que 600 hauts fonctionnaires de l’Etat étaient mieux rémunérés que le chef de l’Etat. Parmi ces 600 personnes, figure en première place le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, avec 350 845 euros bruts par ans.

L’ambassadeur de France en Afghanistan fait également partie des premiers de ce classement avec 29 000 euros nets par mois. Concernant les autres ambassadeurs, de Pékin, Washington ou encore Moscou, Vincent Jauvert révèle qu’ils étaient rémunérés jusqu’à 21 000 euros nets par mois.

Qui dit couple d’Etat, dit conflits d’intérêts conjugaux

Vincent Jauvert précise dans son livre que de nombreux conflits d’intérêts conjugaux existaient au sein du gouvernement. Agnès Buzyn, ministre de la Santé, illustre bien cet exemple. L’épouse d’Yves Lévy, dirigeant de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), "ne doit rien savoir de l’activité de l’organisme qui s’occupe de la recherche médicale d’Etat", écrit le journaliste de l’Obs.

Florence Parly fait également l’objet de conflits d’intérêts avec son époux Martin Vial, dirigeant des participations de l’Etat. En effet, le haut fonctionnaire a annoncé que la ministre de la Défense sera déléguée des dossiers de cette industrie. "Autrement dit, écrit Jauvert, c’est l’Etat qui doit, aujourd’hui, s’adapter à la vie conjugale des grands commis, et non l’inverse", rapporte Le Parisien.

En vidéo sur le même thème : Brunet & Neumann : La transparence salariale au nom de l'égalité ?

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité