L’ancienne présentatrice télé s’est récemment confiée à Paris Match à propos des épreuves qu’elle a traversées au cours de ses derniers mois et de son quotidien loin de TF1. 

En l’espace de quelques mois, Claire Chazal a accumulé les épreuves : son éviction soudaine de TF1, sa rupture avec son compagnon depuis 2007 et le décès de sa mère. Agée de 89 ans, Josette était très proche de sa fille, laquelle n’hésitait pas à lui faire référence publiquement. "D’un milieu modeste, institutrice dans un petit village d’Auvergne, ma mère est devenue professeur de Français à Paris", avait-elle un jour confié à Psychologies, non sans une certaine fierté. "Même si la perte des parents est inévitable, on n’est jamais totalement prêt (…) Heureusement, on peut trouver des ressources en soi en se consacrant à ce que l’on aime. C’est ce que j’ai eu la chance de faire grâce à ma nouvelle émission sur France 5, ‘Entrée libre’", a récemment expliqué Claire Chazal à Paris Match.

A lire aussi – Claire Chazal : 2015, son annus horribilis

Depuis janvier, celle que l’on a longtemps surnommé la reine du JT de TF1 présente l’émission "Entrée libre" du lundi au vendredi à 20h15 sur France 5. Une nouvelle casquette qui semble lui convenir, même si elle a dû « diviser son salaire par quatre », soit entre 30 000 et 50 000 euros par mois, contre 120 000 euros autrefois. Un manque à gagner conjuguer à une absence d’actualité intense. Celle qui pendant plus de 24 ans a annoncé de grands évènements à la télévision, déclare aujourd’hui : "Cette année, qui s’annonce si puissante, je vais devoir la vivre loin des infos qui ont rempli ma vie si longtemps. Mais j’ai redécouvert les plaisirs d’une autre vie passionnante également… M’enrichir autrement et aussi apprécier le temps libre".

"Ne pas être en couple ne veut pas dire qu’on est seule"

Publicité
Séparé d’Arnaud Lemaire depuis plus d’un an, Claire Chazal n’aurait pas retrouvé l’amour. En attendant, elle se consacrerait donc à son fils, François, fruit de ses amours avec Patrick Poivre d’Arvor et étudiant en Angleterre. Pas question de solitude pour autant. "Ne pas être en couple ne veut pas dire qu’on est seule. Je suis très entrée pas des gens aimants, désintéressés, loyaux, a-t-elle assuré à l’hebdomadaire. C’est un luxe que je me suis forgé". Et Claire Chazal d’ajouter, un brin mystérieux : "Mais oui, évidemment, je ne m’interdis rien…"

Vidéo sur le même thème – Claire Chazal devient Miss météo pour la chaîne Franceinfo !

Publicité