Des images amateur montrent la violence dont ont fait preuve des contre-manifestants mercredi, en mettant le feu à une voiture de police. Le conducteur, attaqué, a brillé par son sang-froid alors que sa voiture prenait feu.

Les images parlent d’elles-mêmes. Mercredi, vers midi, une voiture de police a été incendiée dans le Xe arrondissement de la capitale, par des manifestants, en marge du rassemblement contre "la haine anti-flics", situé place de la République.

Sur des images amateur, on peut voir la violence d’un groupe d’individus cagoulés en train de briser les vitres de la voiture de police, alors bloquée dans la circulation. Une fois le pare-brise arrière cassé, l’un des contre-manifestants a jeté un fumigène qui a alors mis le feu à la banquette arrière. Les deux fonctionnaires de police ont eu le temps de sortir à temps… juste avant de se faire attaquer par ces mêmes individus cagoulés.

A lire aussi - VIDEO Contrôle de police polémique : ce qu’il s’est vraiment passé

#KungFuFighting

Le conducteur du véhicule a même été plébiscité sur Internet pour son sang-froid. Alors que son véhicule était en feu, le fonctionnaire est sorti calmement, puis a été agressé par un individu cagoulé armé d’une barre. Assailli, il a évité la première attaque avant de parer les suivantes avec ses bras. Puis, au lieu de sortir son arme, il est parti tranquillement pour s’éloigner des flammes.

Sur les images, on peut voir et entendre un autre manifestant dire à l’agresseur "Arrête, putain".

Le fonctionnaire de police a même eu droit à un "Vine", accompagné du hashtag #KungFuFighting, vu plus de 100 000 fois. Plusieurs internautes réclament d’ailleurs une médaille pour l’officier.

Quatre personnes interpellées

D’après le préfet de Police, Michel Cadot, les deux occupants de la voiture ont été "légèrement blessés" et souffrent de contusions. L’un d’eux est resté en observation mercredi soir.

Pour le moment, quatre personnes, dont deux jeunes hommes de 19 et 21 ans ont été interpellés, et d’autres personnes devraient suivre, d’après Bernard Cazeneuve. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour tentative d’homicide volontaire.

Publicité
"C'est très vraisemblablement un acte tout à fait délibéré. On a affaire à des gens cagoulés, armés, qui se sont précipités (...) qui ont sciemment attaqué directement les policiers. C'était un symbole", a dénoncé sur BFMTV Frédéric Péchenard, l'ex-directeur général de la police nationale et actuel directeur général des Républicains. Pour lui, les policiers attaqués "ont fait preuve d'un extrême sang-froid", car ils "étaient armés et n'ont pas tiré pour préserver la vie de gens qui voulaient les tuer".

Voici d'autres vidéos de l'attaque :