Un homme a filmé une scène troublante il y a quelques jours dans l’enceinte du Centre européen pour la recherche nucléaire (CERN), à Genève. Une femme semble se faire poignarder au cours d’un sacrifice humain. Le CERN parle de "fiction". 

Le CERN est décidément la cible préférée des complotistes ces dernières semaines. Début juillet, un mystérieux nuage avait été repéré au dessus du Centre européen pour la recherche nucléaire à Genève. Certains ont vu dans ce nuage une force divine qui menacerait la Terre. Plus récemment, une vidéo tournée dans la même enceinte de la CERN affole les internautes.

A lire aussi - Complot en Suisse : un mystérieux nuage au-dessus du CERN fait trembler la toile

Une femme "poignardée" par l’un des fidèles ?

L’homme derrière la caméra a filmé, depuis une fenêtre, une scène troublante. Comme le raconte Le Parisien, au milieu de la nuit, on peut apercevoir une demi-douzaine d’individus, vêtus en noir et encapuchonnés, rassemblés devant une statue de la déesse hindoue Shiva.

On peut entendre le témoin, qui a diffusé la vidéo sur les réseaux sociaux et YouTube, s’inquiéter tout d’un coup lorsque l’une des personnes, une femme, est débarrassée de sa cape. Elle semble ensuite se faire poignarder par l’un des "fidèles".

S’agirait-t-il donc d’un sacrifice humain, rituel très ancien pratiqué dans plusieurs civilisations et religions ? Impossible selon la CERN, qui parle de " fiction" sur son site internet, même si les images ont bien été tournées dans leur siège.

Le CERN souvent visé par les rumeurs

Pour le Centre, aucun doute : il s’agit d’une farce. Comme l’explique 20 Minutes, une enquête interne a été ouverte afin de retrouver les auteurs de cette supposée mauvaise blague. Un porte-parole du CERN, cité par le quotidien, reconnaît néanmoins que ces canulars sont une "opportunité d’expliquer les expériences " que le laboratoire mène. La scène du prétendu sacrifice humain a été filmée proche du Bâtiment 39, qui accueille l’hôtel du CERN.

Concernant la statue de Shiva, qui existe réellement, elle "a été offerte par l'Inde pour célébrer sa collaboration avec le CERN". "C’est l'une des nombreuses statues et œuvres d'art disséminées aux quatre coins du CERN", indique le laboratoire.

Depuis le milieu de la semaine dernière, plusieurs vidéos du "sacrifice humain" ont été publiées sur YouTube. L’une d’entre elles dépassent les 30 000 vues.

Publicité
Ce n’est pas la première fois que le CERN est accusé de vouloir faire des choses "épouvantables". Des rumeurs avaient notamment été lancées affirmant que le Centre voudrait ouvrir une porte vers l’enfer, ou prouver que Dieu n’existe pas. 
Publicité