Samedi soir, l’animateur de Salut les Terriens a téléphoné au maire de Béziers depuis le plateau. Un échange un peu tendu auquel Robert Ménard a rapidement mis fin.

Une "brouille" qui dure depuis près de 8 mois. Samedi soir, pendant son émission Salut les Terriens sur C8, Thierry Ardisson a décidé de téléphoner à Robert Ménard. En novembre dernier, le maire de Béziers, furieux, avait quitté le plateau de télévision après une chronique de Tom Villa qu’il n’avait pas du tout appréciée.

Thierry Ardisson est revenu sur cette séquence qui avait fait beaucoup parler à l’époque. Pour essayer d’apaiser les tensions, il a proposé de téléphoner à Robert Ménard en compagnie de Tom Villa et de Laurent Baffie. Mais une fois de plus, le maire de Béziers a brusquement mis fin à leur échange.

"Tu ne peux pas dire ça d’une ville, c’est inadmissible"

Surpris par ce coup de téléphone, Robert Ménard a affirmé à Thierry Ardisson qu’il n’avait pas tourné la page. "Ce n’est pas moi qui t’en veux, c’est les Biterrois, ce n’est pas pareil. Tu ne peux pas dire ça d’une ville, c’est inadmissible. C’est méprisant pour ses habitants. Tu peux aimer ou pas ce que je fais, mais on ne peut pas traiter pas comme ça le maire d’une ville et ses habitants, ce n’est pas possible", a déclaré le fondateur de Reporters sans frontières à l’animateur.

Publicité
Le maire de Béziers a également semblé en vouloir encore à Tom Villa pour sa comparaison détournée avec Adolf Hitler. "Qu’est-ce que c’est cet imbécile ! Il se prend pour qui ? Il est le héros de la Résistance, moi le collabo de service ?", a poursuivi Robert Ménard, agacé. Lorsque le jeune chroniqueur a tenté de s’expliquer avec lui, l’élu s’est énervé. "Le jour où vous vous rendez compte de ce que vous êtes en train de dire, on en reparlera", a-t-il lancé avant de... raccrocher au nez du présentateur et de son chroniqueur.
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité