Alors qu'ils étaient très proches, Charles Aznavour n'a pas assisté à l'hommage populaire rendu à Johnny Hallyday à la Madeleine le samedi 9 décembre dernier. Invité sur le plateau de Thé ou café sur France 2 ce dimanche 14 janvier, le chanteur a tenu à s'expliquer sur cette décision.  

"J'ai décidé de prendre le deuil à la manière arménienne. Quand on perd un être cher, on prend le deuil pour 40 jours. J'ai pris le deuil. Voilà". Ce sont les mots de Charles Aznavour ce dimanche 14 janvier dans l'émission Thé ou Café, présentée par Catherine Ceylac, au sujet du décès de Johnny Hallyday. La présentatrice a commencé par lui montrer des images d'un de leurs duos datant de 2013. Un moment qui a profondémment touché le chanteur. "Je suis toujours très ému quand je le vois encore, mais j'ai pris une décision différente des autres", a confié l'interprète de "La Bohème".

"C'est pas un spectacle"

Sa décision, c'est de ne pas assister aux obsèques de Johnny Hallyday, malgré leurs liens très étroits depuis la jeunesse du rockeur. Quand Catherine Ceylac a demandé à Charles Aznavour s'il avait apprécié les funérailles populaires organisées en hommage à Johnny Hallyday, le chanteur lui a tout simplement répondu qu'il ne les a "pas regardées". Il justifie ce choix en assurant que "c'est pas un spectacle". "Je comprends que les gens regardent, c'est autre chose. Mais moi, je n'avais pas envie de le faire. En plus, j'étais à l'étranger", a-t-il continué.

L'artiste de 93 ans a pourtant été très proche de Johnny Hallyday, le rockeur a même vécu deux ans chez lui. Le chanteur étant son aîné de presque 20 ans, il avait pris le jeune rockeur sous son aile au début de sa carrière. Si leurs répertoires étaient différents, ils se retrouvaient sur l'essentiel : ils étaient des chanteurs.

Publicité
"On peut pas dire que c'est uniquement un rockeur, c'est un chanteur d'abord, qui fait aussi du rock très bien", a réaffirmé Charles Aznavour. S'il n'a pas voulu participer à l'hommage populaire rendu à La Madeleine pour ne pas affronter "les gens qui se disent amis" comme il l'avait vécu avec les obsèques d'Édith Piaf, l'interprète d'"Emmenez-Moi" a vécu le deuil de son ami en privé, dans l'intimité.

En vidéo sur le même thème : Les rares confidences de Charles Aznavour sur sa femme

mots-clés : Johnny hallyday, Deuil
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité