Un commandant de police a été tabassé par un groupe de manifestants le 3 mai dernier en marge du défilé contre la loi Travail, à Nantes. Les images, diffusées vendredi, ont été vues plus de 7 millions de fois.

Depuis leur diffusion vendredi, les images ont fait le tour du web. En moins de 24 heures, la vidéo de l’agression d’un commandant de police par un groupe de manifestants, le 3 mai à Nantes, a été vue plus de 7 millions de fois sur une page Facebook dénommée Emeute nantaise.

D’une rare violence, on peut y voir un policier esseulé lancer une grenade lacrymogène sur des manifestants en marge du défilé contre la loi Travail. Même si ces derniers semblent se replier vers le cœur de la manifestation, le policier se met alors à leur courir après en utilisant sa matraque.

Quelques instants plus tard, plusieurs individus masqués l’encerclent avant de lui enlever son casque pour le rouer de coups extrêmement violents au niveau du visage.

A lire aussi - Policier agressé à Paris : "Si j'avais sorti mon arme, ma carrière aurait pu se terminer là"

Mise en examen pour tentative d’homicide

Ce commandant âgé de 51 ans se trouvait à la tête d’une unité de force mobile en protection des commerces. Selon une source policière citée par 20 Minutes, il aurait reçu sept points de suture à l’arrière du crâne après des coups de barre de fer, huit points au visage et une fracture du nez. Six autres policiers et un gendarme avaient été blessés à Nantes la même journée.

Publicité
Quelques jours après l’agression, un jeune homme de 18 ans au casier judiciaire vierge a été mis en examen pour tentative d’homicide alors qu’il partait pour une autre manifestation. Il a reconnu avoir fait tomber le policier mais a certifié ne pas avoir donné de coup.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :