Lundi dernier, un étudiant de Montpellier a fait une surprenante découverte dans sa boîte d'ailes de poulets frites. Il a filmé la scène avec son téléphone portable. 

 

A Saint-Jean-de-Védas (Hérault), Mounir Bessaïh a eu la surprise de trouver une tête de poulet frit dans sa boite de chicken wings (ailes de poulet) achetée dans l'enseigne de restauration-rapide Quick.

"J'en mange un, j'en prends un deuxième, que je trouve un peu gros", a raconté cet étudiant en alternance à Metronews. "J'ai failli croquer dedans mais j'ai regardé avant... Je me suis rendu compte que ce que je tenais n'étais pas un os, mais un bec !", a-t-il confié.

Mounir Bessaïh décide alors d'immortaliser le moment avec son téléphone portable. Sur Youtube, sa vidéo a été vue plus de 50 000 de fois en deux jours. Le jeune montpellierain raconte ensuite qu'après avoir ramené son plateau, on lui a offert un milk-shake, un café et une nouvelle boite de chicken wings. "Non mais là, je lui ai dit direct que je n'en voulais pas ! J'avais perdu l'appétit !" a-t-il témoigné.

A lire aussiPHOTO Effrayante découverte dans une boîte de haricots verts 

Quick présente ses excuses

De retour au travail, Mounir Bessaïh a prévenu le service consommateur de Quick France. Quinze minutes plus tard, le directeur de l'agence de Saint-Jean-de-Vedas le contacte à son tour. "Il m'a dit qu'en 20 ans de carrière il n'avait jamais vu ça. Il m'a proposé des menus gratuits. C'est sympa. Sauf que pour l'instant, je ne peux plus manger chez Quick !", a rapporté le jeune habitant.

La direction de Quick a publié un communiqué sur Facebook en formulant des excuses. "L’équipe du Quick de Saint-Jean-de-Vedas et le fournisseur de Chicken Wings sont sincèrement désolés de la mésaventure", indique la chaîne de fast-food. "Garantir des aliments de qualité à nos clients est au centre de notre activité et nos fournisseurs partagent cet engagement", ajoute-t-elle. Quick a également annoncé avoir lancé une enquête afin de "faire la lumière sur cet évènement regrettable".

Selon la chaîne de restaurants, le lot d'où provenait la pièce a déjà été identifiée et aucune autre anomalie n'a été détectée. "Il s'agit donc bien d'un phénomène isolé qui a néanmoins échappé au contrôle des équipes chargées de faire les étapes de tri. Cet incident inacceptable ne présente heureusement aucun risque pour la santé", a regretté la chaine de restaurants.

"Peut-être qu'ils peuvent m'offrir des repas gratuits chez KFC", s'amuse-t-il

Publicité
Sur le réseaux social, les commentaires fusent. Certains ont adopté un ton ironique comme Marjorie : "Ca prouve au moins que c’est du poulet et pas du chat". D'autres internautes ont salué la "transparence" de l'enseigne. J'ignorais cet incident et l'apprendre par le responsable via Facebook, je dis bravo et merci pour ce respect", a commenté Marie.

Quant à Mounir Bessaïh, il a préféré le prendre avec humour : "Dommage, j'adore le poulet grillé... Peut-être qu'ils peuvent m'offrir des repas gratuits chez KFC", a-t-il plaisanté.

Publicité