Le 3 septembre dernier, Matt Cordle, jeune homme de 22 ans, publie une courte vidéo qui suscite l’émotion et l’intérêt des internautes. Il y narre son calvaire du soir fatidique, sa beuverie entre amis, puis son erreur fatale : prendre le volant totalement ivre, et causer la mort d’un homme.

"J’ai tué un homme." Ces mots, frappants de franchise et de sincérité, retentissent dès les premières secondes de la vidéo. Un visage flouté apparaît. Ainsi l’homme débute t-il sa confession. 

"J’étais de sortie avec des amis, nous faisions la tournée des bars et buvions énormément. […] Puis j’ai perdu le contrôle." La nuit du 22 juin 2013, aux environs de Colombus (US), Vincent Canzani, un retraité de 61 ans, trouva la mort lors d’une violente collision avec un autre véhicule roulant à contresens. Jusqu’alors, l’identité du conducteur semblait inconnue des autorités. 

Un acte lucide et courageux 

" En publiant cette vidéo, je suis conscient que mes détracteurs auront assez de preuves pour me mettre à l’ombre pendant très longtemps." N’ayant à ce jour pas été inquiété par la justice, ce qui ne saurait tarder, Cordle s’expose à une peine de huit ans d’emprisonnement, déclare au cours de la vidéo qu’il plaidera coupable. Alex Sheen, l’administrateur du site Because I Said I Would, réseau social où les utilisateurs se font des promesses mutuelles, et déclare que le suspect s’agace de l’admiration que son acte suscite, souhaitant que l’on s’attarde plutôt sur le message qu’il transporte.

Un message plus qu’un plaidoyer 

Publicité
Mea culpa saisissant et émouvant, la confession de Cordle n’a en aucun cas pour but d’apitoyer le spectateur. En effet, ces quelques trois minutes d’images se veulent un message de prévention contre l’alcool au volant. Ainsi l’homme achève t-il son aveu, le visage net, en déclarant sur un ton solennel : "Je vous en supplie, ne conduisez pas ivres. Ne faites pas la même erreur que moi".