Après la découverte de viande de cheval dans des lasagnes étiquetées « pur bœuf », une enquête est en cours pour déterminer les responsabilités et des mesures vont être prises. C’est désormais toute la filière viande qui est sous surveillance.

L’affaire de la viande de cheval découverte dans des plats surgelés censés être au bœuf agite l’Europe. Les ministres européens concernés vont se réunir se mercredi à Bruxelles. « Les ministres veulent discuter avec la Commission européenne de toutes les mesures nécessaires pour traiter la question de manière complète » a indiqué l’Irlande dans un communiqué. Devant l’ampleur du scandale, la Commission a toutefois rappelé qu’il était ici question d’un problème d’étiquetage. « Nous ne sommes pas face à une situation de danger sanitaire » a reprécisé le porte-parole du commissaire en charge de la Santé et de la protection des consommateurs.

Et c’est bien sur ce point que la France entend concentrer ses efforts. La question de la traçabilité de la viande se retrouve aujourd’hui plus que jamais au centre des interrogations. François Hollande a rappelé qu’il s’agissait d’« exigence de consommateurs », mais que c’était « également un devoir pour l’Europe et pour la France ». Si le président indique que « des sanctions devront être prononcées », il invite aussi à la mesure. « Ce n'est pas parce qu'il y a des comportements qui ne sont pas acceptables, tolérables, et qui traduisent des recherches de profit dans la chaîne alimentaire que nous devons jeter le discrédit sur une industrie agroalimentaire française qui est de grande qualité, et encore moins sur les éleveurs ».

Publicité
Dès lundi, des agents de la répression des fraudes ont démarré leur inspection chez Comigel et Spanghero. L’enquête vise à déterminer quand et par qui les étiquettes « viande bovine » ont été collé sur les lots de viande de cheval. Les résultats devraient être connus dans la semaine. Le ministre de la consommation, Benoît Hamon, a de son côté indiqué que c’est l’ensemble de la filière viande et poisson qui allait être mise sous surveillance en 2013. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité