La marque Nestlé et le distributeur Lidl ont annoncé lundi avoir retiré de la vente des lots de plats cuisinés dans plusieurs pays européens. Ceux-ci contenaient de la viande chevaline.

L’affaire de la viande de cheval continue. Des traces de viande chevaline ont été décelées dans de nouveaux plats. Lundi, le leader mondial de l’agro-alimentaire Nestlé et le géant allemand de distribution Lidl ont en effet annoncé qu’ils avaient été contraints de retirer des lots de la vente. Le premier a ainsi retiré de la vente en Espagne et en Italie des plats de pâtes présentés comme cuisinés au bœuf. Le second a, quant à lui, retirer de ses rayons suédois, finlandais, danois et belge des plats au bœuf qui contenaient de la viande de cheval. Ces retraits ont été décidés le jour même où le gouvernement français a levé les sanctions imposées à l’usine Spanghero. Cette entreprise de Castelnaudary (Aude) est au cœur du scandale.

Publicité
Pas de risque pour la santé humaineDans un communiqué, Nestlé a précisé qu’il avait "immédiatement" retiré de la vente ses lots contenant de la viande de cheval à la place de la viande de bœuf. Les plats en question seraient des pâtes à base de bœuf : "Buitoni Beef Ravioli" et "Beef Tortellini". Un plat de lasagnes congelées destinées aux industriels de la restauration – "Lasagnes à la bolognaise Gourmandes" - produit en France, devrait également être retiré.  Le groupe suisse a par ailleurs rejeté la faute sur une société allemande, H.J. Schypke, sous-traitant de son fournisseur JBS Toledo NV. De son côté, Lidl Finlande a assuré qu'il avait retiré du goulasch et des raviolis de la marque Coquette "par mesure de précaution", après avoir été averti par sa maison mère de soupçons pesant sur la viande de la conserverie allemande Dreistern. Le distributeur a également expliqué que "c’est une analyse qui a permis de déterminer que ces produits contenaient "des traces de viande de cheval". Jusqu'à présent, les autorités ont assuré qu'il n'y avait pas de risque pour la santé humaine.

Les 27 Etats membres de l'Union européenne procèdent actuellement à des tests pour détecter la présence ou non de viande de cheval.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité