Selon le quotidien Le Monde, un rapportdu Haut conseil à l'intégration (HCI) réclame l'interdiction des signes religieux dans l'enseignement supérieur. Une proposition immédiatement écartée par l'Observatoire national de la Laïcité.

Le Haut conseil à l’intégration (HCI) a rendu à l’Observatoire de la laïcité son rapport sur la neutralité religieuse dans l’enseignement supérieur, rapporte Le Monde, ce lundi 5 août.

Ce rapport a émis une douzaine de propositions parmi lesquelles l’adoption d’une loi interdisant les tenues manifestant une appartenance religieuse dans les salles de cours. Interrogé par l'AFP, le secrétaire général du HCI, Benoît Normand, a fait savoir que ce rapport a été remis au président du nouvel Observatoire national de la laïcité, Jean-Louis Bianco, lors de sa création en avril. En tout état de cause, "ce rapport ne devait pas être communiqué avant la fin de l'année", a-t-il précisé.

Quelle suite ?

Jean-Louis Bianco a fait part de son "incompréhension" à l'AFP : "Ce rapport", a-t-il souligné, "n'engage que la mission laïcité du HCI qui n'est plus en fonction. [...] Cette question du port du foulard dans l'enseignement supérieur n'est pas à ce stade dans le plan de travail de l'Observatoire de la laïcité."

De son côté, Jean-Loup Salzmann, président de la Conférence des présidents d'université (CPU), a assuré qu'il n'avait "jamais demandé qu'on légifère contre le port du voile à l'université. Pour la bonne raison que nous ne sommes pas favorables à une loi. C'est en outre ce que nous avons écrit fin mars au Haut Conseil à l'intégration. Par ailleurs, il n'y a aucune aggravation de la situation dans les facs." Ces déclarations devraient apaiser les esprits qui s'inquiètent d'une mesure jugée discriminatoire à l'égard des musulmans.

Publicité
Après avoir rendu ce rapport, le HCI a mis fin à sa mission sur la laïcité. C'est à présent à l'Observatoire de la laïcité, lancé en avril par François Hollande, qu'il revient de traiter ces questions. Un projet de loi sur ces questions doit être présenté d'ici quelques mois, selon l'entourage du président.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :