Une commune belge a demandé à la ville de Wattrelos, dans le nord de la France, de construire un mur pour séparer le village d'Herseaux Ballons d'une aire d'accueil pour les gens du voyage. 

L'affaire devrait faire grand bruit. La commune de Mouscron, en Belgique, a demandé à la ville française de Wattrelos de construire un mur de 2,50m de haut ou une grille afin de séparer le village belge d’Herseaux Ballons d’une aire d’accueil prévue prochainement pour les gens du voyage, selon le site SudInfo.be

"C’est une mesure de précaution pour la sécurité de nos concitoyens qui se plaignent déjà de cambriolages ou d’intrusions dans leur jardin", explique le bourgmestre Alfred Gadenne, interrogé par SudInfo.

"Cela va poser plus de problèmes qu'en résoudre"

"On veut simplement sécuriser les lieux pour éviter que les gens du voyage passent trop facilement la frontière en prenant le sentier ou la petite route qui se trouvent juste derrière le centre d'accueil, qui est un projet français sur lequel nous n'avons aucune emprise", a-t-il ajouté. 

Publicité
Treize familles sédentarisées vivent actuellement près du terrain de la future aire d’accueil. Et la construction d'un mur pourrait provoquer des tensions. "Il va faire l'objet de dégradations car les gens vont se sentir stigmatisés. Cela va poser plus de problèmes qu'en résoudre", a expliqué à la RTBF un responsable de la société Vesta, qui s'occupe des famille. 

En vidéo sur le même thème - Gens du voyage : de la caravane au pavillon 

Publicité
Publicité