Après avoir abandonné son enfant de 11 ans devant le domicile de son ex-mari samedi, une mère de famille s’est suicidée mardi à Verdun (Meuse). Le père de la fillette ne veut pas l’accueillir chez lui.

Un drame familial s’est joué dans l’Est de la France le mardi 24 décembre. Une mère de famille s’est en effet suicidée à Verdun (Meuse) après avoir appris qu’elle allait certainement être poursuivie pour délaissement de mineur. Le samedi précédent elle avait conduit sa fille chez son ex-mari à Reichshoffen (Bas-Rhin) avant de l’abandonnée seule devant le domicile de celui-ci. Mais alors que le père de l’enfant ne voulait pas l’accueillir chez lui, il avait alors appelé les gendarmes. "Le père ne voulait pas en savoir plus que ça et a immédiatement appelé les gendarmes", a expliqué le procureur de la République de Verdun, Yves Le Clair. Aussitôt la fillette a été prise en charge par les le conseil général de la Meuse et celui du Bas-Rhin, lesquels l’ont provisoirement placée dans un foyer à Strasbourg.

Publicité
Pourquoi les parents ont-ils rejeté leurs enfantsDe leur côté, les enquêteurs tentent de déterminer les raisons qui ont poussé la mère de l’enfant à mettre fin à ses jours mardi en  se défenestrant de l’immeuble qu’elle habitait avec sa fille. A-t-elle voulu éviter le rendez-vous qu’elle devait avoir avec la police jeudi ? A-t-elle craint d’être poursuivie pour délaissement de mineur ? "On connaît bien une pathologie post-natale de rejet du nourrisson et les parents qui ne veulent plus de l'enfant en crise quand il est ado (...), mais sur la tranche d'âge autour de 10 ans, c'est relativement rare", a par ailleurs souligné le procureur avant de préciser que "la petite est à l’abri" et qu’il s’agit maintenant également "de comprendre la raison du rejet des parents". Selon lui, "plusieurs pistes au sein de la famille de l'enfant sont envisageables et un travail (reste) à faire avec le père".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité