Un employé de Veolia Eau d’Avignon (Provence-Alpes-Côte d'Azur) a récemment été licencié de son poste parce qu’il refusait de couper l’eau de familles qu’il estimait défavorisées.

Un quadragénaire qui était employé depuis près d’une vingtaine d'années dans la société Veolia Eau d’Avignon (Provence-Alpes-Côte d'Azur) a récemment reçu une lettre de licenciement pour un motif peu banal. Ses employeurs lui ont en effet reproché d’avoir refusé de couper l’eau de certaines familles que l’employé jugeait en situation précaire. Ils ont précisément indiqué sur une lettre datée du 4 avril que leur décision était motivée par son "refus de mettre en œuvre les fermetures de branchements faisant suite au non-paiement de facture". Depuis plusieurs années, l’homme refusait de se soumettre à l’option qui lui était imposée.

Publicité
Rappelé à l’ordre à plusieurs reprises par sa directionDepuis l’année 2006, l’employé se refusait à couper l’eau, même lorsque ses supérieurs l'exigeaient. Et il a ainsi fait l’objet de plusieurs rappels à l’ordre."Psychologiquement, il se refusait à couper l'eau, il préférait négocier avec les familles, récupérait des chèques et leur conseillait de voir avec Veolia", afin d’éponger leurs dettes, a confié un employé syndicale au Figaro. L’employé licencié a décidé de porter cette affaire devant le conseil des Prud’hommes.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :