La candidate FN d’une ville de Vendée veut faire interdire un spectacle de danse dans sa commune. En cause ? La nudité des danseurs.

La nudité, nouveau sujet en vogue. Le spectacle Tragédie du chorégraphe Olivier Dubois a reçu les foudres de Brigitte Neveux, la candidate FN de la ville de La Roche-sur-Yon, en Vendée. En cause ? La nudité des 18 danseurs officiant au cours du spectacle. Un choix artistique très vivement décrié par la frontiste, dont la ville se verra prochainement l’hôte. Dénonçant un de ces "créateurs décadents se revendiquant hypocritement de la culture", cette dernière a appelé le 20 février dernier à une grande manifestation afin d’obtenir l’annulation de la représentation. Soulevant, pour beaucoup,  la question de la liberté artistique et de la nudité.

Décontenancé par une telle réaction, Olivier Dubois a exprimé son étonnement à Ouest-France. "On tourne partout dans le monde et je n’avais jamais vu ça", explique-t-il au journal, non sans dénoncer "un rapt sur la culture". Composé de neuf femmes pour autant d’hommes, sont spectacle compte la conquête et la défense de territoires, en tout désintérêt pour la sexualité. Selon son créateur, l’histoire n’aurait eu le même sens si ses protagonistes avaient été vêtus.

Publicité
Finalement, la "grande manifestation" contre le spectacle n’a rassemblé qu’une vingtaine de participants seulement. Pas de quoi inquiéter le bon déroulement du spectacle. Brigitte Neveux espérait qu’une forte mobilisation forcerait la mairie à se rétracter. "Un maire d’une commune peut annuler une représentation déjà programmée si, par sa teneur et son indécence, celle-ci peut porter atteinte à l’ordre public", a-t-elle expliqué. En d’autres termes, cette dernière aspirait à créer une émeute afin de contraindre l’élu local d’annuler la représentation d’un spectacle qui lui déplait. Au lieu de ça, celle-ci vient de lui offrir un joli coup de publicité. 

 

Découvrez la vidéo de présentation du spectacle : 

Publicité
Publicité