Quatre plaintes à l'encontre de Charlie Hebdo, Valeurs Actuelles, Riposte Laïque et même Manuel Valls ont été déposées par la Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans, présidée par Karim Achoui. Une action en justice faisant écho aux divers propos et publications, jugés islamophobes, tenus par les inquiétés. 

L'ex avocat Karim Achoui, président de la LDJM. © MARTIN BUREAU / AFP

Nouveau feuilleton judiciaire sur fond d’islamophobie. La très jeune Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans (LDJM), présidée par l'ancien avocat Karim Achoui, a déclaré mardi sur sa page Facebook avoir déposé quatre plaintes successives à l’encontre des journaux Charlie Hebdo et Valeurs Actuelles, ainsi qu’au site islamophobe Riposte Laïque et, plus surprenant, à l’égard de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur. 

Ces chefs d’accusations se rapportent tous à des attaques, tantôt humoristiques pour Charlie Hebdo, tantôt directes pour Riposte Laïque, à l’égard de l’Islam et de ses pratiquants. L’Hebdo satirique, pour une caricature mettant en scène un musulman s’écriant "Le Coran c’est de la merde, ça n’arrête pas les balles", est notamment accusé de "provocation à la discrimination à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée", rapporte Le Point. Une plainte spécifique a d’ailleurs été déposée à son encontre de Charlie Hebdo en Alsace-Moselle, où la loi 166 du Code Pénal condamne le blasphème. Les trois médias contrevenants sont invités à comparaître devant le tribunal correctionnel. 

Manuel Valls inquiété 

Quelques heures plus tard, Karim Achoui a lui-même annoncé, toujours sur la page Facebook de la LDJM, le projet d’instruction judiciaire du ministère de l’Intérieur ainsi que la plainte qui en découle. L’homme politique est notamment ciblé pour avoir déclaré le 19 août dernier que "d’ici dix ans, on doit faire la démonstration que l’Islam est compatible avec la démocratie."

Publicité
A ce sujet, le site Riposte Laïque, dans un article annonçant et commentant sardoniquement l’initiative de la LDJM, affirme que "la plainte contre Manuel Valls n’a pratiquement aucune chance d’aboutir, et n’est donc déposée que pour faire du "buzz"!". 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité