Sa rupture avec François Hollande, ses relations avec Carla Bruni-Sarkozy et ses intentions pour la prochaine élection présidentielle. Découvrez les dernières révélations de Valérie Trierweiler au magazine Femme Actuelle.

Femme Actuelle. C’est le nom du magazine auquel Valérie Trierweiler a récemment accepté de se confier. Un nom qui semble coller à l’image que l’ex-compagne de François Hollande a envie de renvoyer. A l’Elysée, "je me suis perdue moi-même", a en effet confié  l’auteure de Merci pour ce moment. Et celle-ci d’expliquer : "c’est un lieu qui coupe de la réalité" et où il est difficile d’être une "femme libérée".

A lire aussi - Audrey Pulvar, Cécilia Attias, Christine Deviers-Joncour... que deviennent les ex des politiques ?

Elle est en contact avec Carla Bruni-SarkozyPlus d’un an après sa séparation avec le président de la République, et même si elle assure qu’ "honnêtement, ça va", Valérie Trierweiler affirme ne pas lui "avoir encore pardonné". La journaliste de Paris Match souligne toutefois que sa relation avec le chef de l’Etat a constitué "des années importantes" de sa vie, qui lui ont même permis de faire de belles rencontres. Parmi elles : Carla Bruni-Sarkozy. Les deux femmes s’étaient entretenues en 2012 lors de la passation des pouvoirs entre François Hollande et Nicolas Sarkozy et seraient depuis restées en contact. "On ne se voit pas mais on échange de temps en temps", a indiqué Valérie Trierweiler.

Publicité
Elle s’ intéresse aux idées de Jean-Luc MélenchonDécidée à vivre sa vie loin des ors de l’Elysée, l’ex-Première dame entend cependant poursuivre l’engagement humanitaire qu’elle y avait entamé. Quant à la politique, elle veut "rester à gauche" et espère une "politique plus à gauche". Elle pourrait même envisager de voter pour François Hollande en 2017 "s’il faut faire barrage au Front national ou à la droite" et croit peu en une primaire à gauche. Mais aujourd’hui, celle qui avait voté pour François Hollande en 2012 affirme sans détours que "les idées de Jean-Luc Mélenchon (l’) intéressent".  Un aveu aux allures de nouvelle pique à son ex-compagnon.

Vidéo sur le même thème - L'interview de Valérie Trierweiler à la BBC