La semaine dernière, Valérie Trierweiler apparaissait méconnaissable en Une de VSD et suscitait de nombreuses interrogations sur les réseaux sociaux. Lifting, retouches photos ? Le rédacteur en chef du magazine a levé le voile. 

Méconnaissable. Voici comment Valérie Trierweiler est apparue la semaine dernière en Une du numéro de VSD. Sur la couverture, l’ancienne compagne de François Hollande apparaissait en effet les cheveux lissés et surtout, la mine rajeunie. Une photo qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes. Les interrogations laissant rapidement place aux moqueries.

Face à ces attaques, Valérie Trierweiler avait choisi de répliquer en postant sur Twitter le cliché original. Mais, flou, ce dernier semblait uniquement attesté que l’image avait été retournée et ne permettait pas vraiment de distinguer si des retouches avaient été apportées sur le visage de l’ex-Première dame. Une réponse plutôt laconique qui n’a pas convaincu les internautes. Aussi, une semaine après, le rédacteur en chef de VSD a tenu à mettre les choses au clair.

Publicité
"Dans notre métier, il existe ce que l’on appelle des retouches de courtoisie""La couverture de notre précédent numéro a déclenché une intéressante polémique. Avions-nous maquillé Valérie Trierweiler à grand renfort de Photoshop au point de la rendre méconnaissable ? Sacré débat qui en dit long sur la capacité des réseaux sociaux à amplifier les frustrations et l’acrimonie du plus grand nombre", a-t-il d’abord raillé. Marc Dolisi a ensuite précisé les modifications qui avaient été apportées à la photo de Valérie Trierweiler : "Dans notre métier, il existe ce que l’on appelle des retouches de courtoisie, dont les modifications ne changent en rien la physionomie ni le détail d’un visage. Aucune couverture ne part sans une légère modification". Visiblement agacé par la tout le tapage que ce cliché a provoqué, il a également pointé le fait "que ce type de polémique cible une fois encore une femme".

En vidéo sur le même thème : François Hollande, un peu gêné, parle de la photo avec Valérie Trierweiler dans son bureau  

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité