Journaliste à Paris Match Valérie Trierweiler depuis 1989, Valérie Trierweiler aurait été embauchée grâce à un président de la République. Découvrez lequel.

Avant de rencontrer François Hollande et de devenir Première dame de France, Valérie Trierweiler était surtout connue des médias en tant que journaliste à Paris Match. Embauchée en 1989, l’ancienne compagne du chef de l’Etat était alors chargée de suivre l’actualité politique, et plus précisément celle du Parti socialiste. Un poste qu’elle aurait gagné grâce au président d’alors, François Mitterrand.

A lire aussi – Valérie Trierweiler : tous les hommes de sa vie

En effet, ainsi que le rapportent Alba Ventura et Laurent Bazin dans un passage du Le bal des dézingueurs repéré par Voici, Valérie Trierweiler aurait été embauchée parce qu’elle avait été repérée par l’ancien chef de l’Etat. Aussi, et voyant qu’elle "avait tapé dans l’œil de François Mitterrand", Laurence Masurel, "qui était la prêtresse du service politique à l’époque", s’est dit que cela pourrait l’aider à récolter des informations pour le magazine, a précisé Roselyne Bachelot sur le Grand 8.

Publicité
Quand Valérie Trierweiler interviewait Ségolène RoyalAu cours des années qu’elle a passées au service politique de Paris Match, Valérie Trierweiler n’a pas seulement côtoyé François Mitterrand. Elle a également été amenée à rencontrer celle qui allait devenir sa rival quelques années plus tard, Ségolène Royal. En effet, en 1992, cette dernière qui était alors ministre de l’Environnement a médiatisé la naissance de sa fille, Flora. Après que des équipes de TF1 et Antenne 2 sont venues les filmer dans leur chambre à la maternité, la mère et son nouveau-né ont reçu la visite d’une journaliste de Paris Match, qui n’était autre que… Valérie Trierweiler !

En vidéo - Ségolène Royal filmée à la maternité

Publicité