Entre Valérie Trierweiler et Paris Match, la relation est explosive. La première dame aurait de nouveau fait part au journal qui l’emploie de sa colère suite à la parution d’un article. Un coup de gueule de plus pour la journaliste, qui a tendance à facilement décrocher son téléphone quand les choses ne sont pas à son goût…

Décidément, les relations entre Valérie Trierweiler et son employeur, Paris Match, ne semblent pas s’apaiser. Loin de là. Selon le Canard enchaîné, la première dame aurait décroché son téléphone après avoir découvert la Une du  magazine du 7 février dernier, où on la voit se promener dans les jardins du Luxembourg avec François Hollande. « Parenthèse amoureuse » titre Paris Match, qui publie également un article de quatre pages consacré au couple présidentiel.

« Je viens de découvrir ton journal de merde ! » aurait-elle balancé sur le répondeur d’Olivier Royant, le directeur de la rédaction. Valérie Trierweiler aurait également pesté contre les « photos de merde », et plus généralement contre Paris Match, qui « fait de la merde », rapporte le Canard enchaîné. Pour l’un des journalistes, interrogé par le journal, la réplique de Valérie Trierweiler était plutôt violente : « le coup de canon n'avait encore jamais été aussi puissant » explique-t-il, même si Olivier Royant est « habitué aux éruptions de sa salariée de luxe ».

Publicité
Valérie Trierweiler a la riposte facileSi Patrice Biancone, le chef de cabinet de Valérie Trierweiler, dément la virulence des propos tenus, ce n’est en tout cas pas la première fois que l’épouse du président manifeste sa colère suite à la publication d’un article ou d’une photo. Au printemps dernier, après l’élection de François Hollande, Paris Match évoque « les enfants du couple » Hollande-Royal dans un article. Une erreur impardonnable pour la compagne du président, pour qui il aurait fallu écrire « l’ex-couple ». La journaliste auteur du papier en fera les frais via un SMS assassin. Sans compter les nombreux procès que Valérie Trierweiler a intentés à quiconque ose publier des photos d’elle en vacances, ou à ceux qui s’aventurent à rédiger des biographies. Une attitude qui a bien failli lui coûter son poste à Paris Match, Arnaud Lagardère ayant envisagé un temps de ne pas renouveler son contrat… 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :