La Première dame n'apparaît pas dans la dernière édition du Who’s Who, le dictionnaire regroupant tout le gratin du showbusiness, de la politique et de l’économie. Le président François Hollande n’aurait pas demandé à ce que son nom figure aux côtés du sien. Celui de Ségolène Royal y est pourtant mentionné.

©AFP

Alors que l’édition 2014 du Who’s who est récemment sortie, le nom de Valérie Trierweiler n’y est pas mentionné. C’est même la deuxième année que Valérie Trierweiler est évincée de ce bottin qui regroupe pourtant tous les noms des personnalités du showbusiness, de l’économie et de la politique. La raison serait simple : le président François Hollande, dont le nom y figure bien évidemment, n’aurait pas souhaité que sa compagne y soit mentionnée. "La mention des unions libres se fait à seule demande des intéressés. La notice de M. Hollande lui a été adressée comme tous les ans et celui-ci ne l’a pas renvoyée", a en effet expliqué l’éditeur du Who’s Who, rapporte le site de Closer.

Publicité
Ségolène Royal y est mentionnée comme "la mère de ses quatre enfants"Et si le chef de l’Etat n’est pas intervenu pour qu’apparaisse le nom de le Première dame, Valérie Trierweiler, il n’a pas non plus demandé à ce que la mention précisant que Ségolène Royal est la mère de ses quatre enfants soit effacée. Si tant est que cela l’ait affectée, la Première dame pourra toutefois se rassurer en repensant au fait que François Hollande ne semble pas être le genre d’homme à vouloir officialiser une relation personnelle. En couple avec l’ancienne candidate à la présidentielle de 2007 pendant plusieurs années, et malgré les quatre enfants qu’ils ont eus ensemble, celui-ci n’a jamais voulu se marier.     

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité