Au mois de mars, un homme avait porté plainte contre l’ancienne Première dame pour "coups et blessures".

La plainte de Mohamed Rizki à l’encontre de Valérie Trierweiler pour l’avoir giflé dans un café parisien a été classée sans suite par le parquet de Paris. Une lettre de rappel à la loi a été envoyée à l’auteur de Merci pour ce moment, comme le rapporte RTL. Valérie Trierweiler ne sera pas poursuivie pour sa gifle.

Qu’est-ce qu’un rappel à la loi ?

Un rappel à la loi est prévu par l’article 41-1 du Code de Procédure Pénale. Cette mesure, ordonnée par le parquet, est une alternative aux poursuites pénales dans les cas d’infractions mineures.

Lire aussi -Valérie Trierweiler visée par une plainte pour avoir giflé un homme dans un bar

La scène s’était produite le 11 mars dernier dans un bar du XVème arrondissement de Paris où la journaliste a ses habitudes. Mohamed Rizki avait demandé sur le ton de l’ironie des nouvelles de François Hollande à Valérie Trierweiler :"Comment va François ?". La question n’avait vraisemblablement pas plu à l’ex-compagne du président de la République qui l’avait alors giflé.

Lire aussi -Giflé par Valérie Trierweiler dans un bar, Mohamed Rizki lui demande "des excuses publiques"

L’homme, ancien candidat UMP aux municipales à Compiègne, avait par la suite décidé de porter plainte contre Valérie Trierweiler. Il avait également réclamé des excuses publiques. Son avocat avait, pour sa part, demandé une expertise psychiatrique.

Lire aussi -Valérie Trierweiler a-t-elle vraiment agressé l'ex-femme de Michel Sapin ?

"On me harcèle, on me dévisage en rigolant…"

Publicité
"J’en ai marre ! Je suis traquée partout où je vais. On me harcèle, on me dévisage en rigolant…C’est vraiment injuste. Moi, je ne demande qu’à vivre tranquillement, comme n’importe quelle Française", aurait confié la journaliste de Paris Match à ses proches quelques temps après l’altercation.

Vidéo sur le même thème : Valérie Trierweiler sur France 3 évoque des "mini incidents"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité