Quand elle était en couple avec François Hollande, Valérie Trierweiler avait dû renoncer à un poste à la télévision. Plus d’un an après leur rupture, l’ex-Première dame a bien rebondi financièrement, notamment grâce à la sortie de son livre "Merci pour ce moment", mais pas que.

Valérie Trierweiler ne serait pas dans le besoin, loin de là. Grâce à la sortie de son livre Merci pour ce moment en septembre dernier, l’ancienne compagne de François Hollande s’est assurée de jolies rentrées d’argent. Traduit en onze langues, son livre-bombe dans lequel elle dézingue le président a fait un carton en librairies et lui a permis de devenir millionnaire.  Et ce n’est pas fini. Merci pour ce moment est en effet une véritable "poule aux œufs d’or" puisqu’il va sortir en format poche pour l’été et devrait prochainement être adapté au cinéma. De quoi assurer, une fois encore, des revenus confortables à Valérie Trierweiler.

A lire aussi –"Merci pour ce moment" au cinéma : notre casting

La télé était "sa principale source de revenus"

A lire aussi –Valérie Trierweiler : ce qu’elle va devoir payer aux impôts

Ce n’était pourtant pas gagné d’avance. En effet, sa situation financière s’annonçait délicate au lendemain de sa rupture avec le président François Hollande. Pour pouvoir poursuivre sa relation avec lui, Valérie Trierweiler avait été contrainte de renoncer à son poste de présentatrice pour la chaîne D8. Les émissions politiques qu’elle présentait la mettait en port-à-faux avec la compagne présidentielle que venait alors d’entamer son ancien compagnon. Aussi, quand leur rupture a été annoncée deux ans plus tard, celle-ci a bien failli subir les conséquences de ce "sacrifice" professionnel. Son ancien poste à la télévision représentait "sa principale source de revenus", soulignait son avocate au Figaro.

François Hollande paie son loyer    

Car si, malgré sa relation avec le président de la République, la journaliste avait pu conserver sa rubrique littéraire dans Paris Match, cela n’était pas suffisant pour une femme avec trois enfants à charge. Aussi, le chef de l’Etat a-t-il décidé de prendre à ses frais, jusqu’à la fin de son mandat et sur ses propres deniers, le loyer de l’appartement qu’ils habitaient ensemble rue Cauchy, dans le 15e arrondissement de Paris. En janvier 2014, Voici révélait également que le chef de l’Etat avait aussi l’intention de lui fournir une "aide" financière pour la "sécuriser".

Une pension de son ex-mari ?

Publicité
Actuellement donc, Valérie Trierweiler vivrait donc de ce que lui rapporte son livre-bombe, de sa rubrique dans Paris Match et de cette "aide" de François Hollande. Mais alors qu’elle est séparée du père de ses trois enfants, Denis Trierweiler, on peut également supposer que celui-ci lui verse chaque une pension alimentaire. 

Vidéo sur le même thème - L'interview de Valérie Trierweiler à la BBC