Selon les informations de Closer, Valérie Trierweiler serait guérie de sa rupture avec François Hollande et aurait même retrouvé le bonheur dans les bras d’un nouvel homme. 

Deux ans après avoir sorti sa Une choc sur la prétendue liaison entre François Hollande et Julie Gayet, et conduit à la rupture en le président et sa compagne officielle d’alors, Valérie Trierweiler, Closer révèle que cette dernière aurait refait sa vie. "Valérie Trierweiler, amoureuse !", écrit-il sur la couverture de son dernier numéro.

Ils se donnent la main en pleine rue

Après avoir traversé une période difficile, notamment marquée par un séjour à l’hôpital, l’ex-Première dame y apparaît très proche d’un homme. Vêtue d’un manteau beige et d’une grosse écharpe dans le même ton, l’ancienne compagne du locataire de l’Elysée marche à côté d’un homme brun, portant un collier de barbe et au look décontracté. Le quadra porte un jean bleu et un blouson en cuir d’où dépassent un bout de pull et un autre de chemise. Photographié dans la rue, le couple se donne la main.

Un nouveau numéro qui promet de faire jaser. En effet, depuis sa rupture avec François Hollande, Valérie Trierweiler n’a jamais évoqué la présence d’un nouvel homme dans sa vie. "Je n’ai pas le droit de me dire que je terminerai ma vie sans connaître à nous l’amour", avait-elle cependant confié à Femme Actuelle en septembre 2014.

A lire aussi – Valérie Trierweiler s’attaque (encore) à la politique de François Hollande

La Une de Closer mentionne également Julie Gayet

A lire aussi – Hollande, Gayet, Royal et Trierweiler : les secrets d’un vaudeville d’Etat

Publicité
Coïncidence quelque peu amusante, en bas du cliché montrant Valérie Trierweiler et son prétendu nouveau compagnon, un bandeau judiciaire apparaît... à la demande de Julie Gayet ! "Closer condamné à la demande de Mme Julie Gayet, peut-on lire. Par jugement du 28 janvier 2016, le tribunal de Grand instance de Nanterre a condamné la société Mandadori Magazines France, éditrice du magazine Closer, pour avoir porté atteinte à la vie privée et au droit à l’image de Mme Julie Gayet dans son édition du journal datée du 17 au 23 janvier 2014". Une date qui correspond à celle où Closer avait publié les fameuses photos de François Hollande à scooter au pied de l’immeuble parisien où habitait l’actrice.

En vidéo - "Allo, mon président?", la blague préférée de Valérie Trierweiler 

]

Publicité