Un baptême, qui devait avoir lieu dimanche, a été interdit par la mairie de Goussainville (Val-d'Oise) pour "fausse destination d'utilisation" de la salle municipale. Menad Benchellali, à l'origine de la réservation du local, serait un islamite.

Capture d'écran vidéo Menad Benchellali

Un soi-disant baptême, qui devait avoir lieu dimanche dans les locaux de la Maison des jeunes et de la culture (MJC) de Goussainville (Val-d'Oise), a récemment été interdit par le premier magistrat de la ville pour "fausse destination d'utilisation". Menad Benchellali, un musulman, avait réservé une salle de la MJC pour un séminaire. La municipalité l'accuse d'avoir voulu organisé un colloque sur la médecine traditionnelle, notamment via la lecture du Coran.

"Soins par les produits prophétiques"

"Je ne vais pas m'opposer à une décision de l'Etat. Il y a eu un quiproquo, la mairie a écrit que c'était un baptême sur le contrat mais la personne qui a loué la salle avait bien parlé d'une conférence", s'est défendu le principal concerné. Sur l'affichette du séminaire diffusée sur Internet on peut lire : "le monde des djinns et l’emprise du démon" ou encore "soins par les produits prophétiques". L'entrée était fixée à 15 euros.

Cependant Menad Benchellali est loin d'être un inconnu. Ce Franco-Algérien de 40 ans, originaire de la région lyonnaise, est recensé par le service de renseignements français car il est considéré comme "islamite". "Ma vie, c'est le jihad. Jamais je ne renoncerai", avait-il lâché en 2006 lors du procès dit de la "filière tchétchène". Il avait alors été condamné à dix ans de prison pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste". Il prévoyait notamment des attentats contre la tour Eiffel, un magasin Naf Naf, considéré comme "juif", ou des comissariats de police.

"Des complots"

Publicité
Sur son blog, Menad Benchellali a publié une "liste non exhaustive de personnalités juives". D'après le Parisien, il "s'en prend aussi à la franc-maçonnerie tout en voyant, de façon assez paranoïaque, des complots "des infiltrés talmudiques" ".

Vidéo : Henri Guaino : "Il y a un problème avec la montée de l'islamisme"

Publicité