Pendant les funérailles du père Jacques Hamel, l’archevêque de Rouen a révélé dans son discours les derniers mots du prêtre à l’égard des terroristes.

Les funérailles du père Jacques Hamel, égorgé par deux jihadistes le mois dernier, ont fait intervenir mardi son meilleur ami, sa sœur, sa nièce… Les intervenants ont eu l’occasion de revenir sur la vie du prêtre. L’archevêque de Rouen, président de la cérémonie, a décidé dans son discours de relater ses derniers instants, et de commenter ses derniers mots.

Comme le montrent les images capturées par la chaîne KTO, l’archevêque a sobrement décrit la scène : "tombé à terre, à la suite de premiers coups de couteau, tu essaies de repousser ton assaillant avec tes pieds…" Selon lui, le prêtre Jacques Hamel aurait alors lancé en direction de ses bourreaux : "Va-t’en, Satan !"

Vade retro

L’archevêque a interprété ces paroles à travers le prisme de la bonté du prêtre, une qualité largement louée par ses proches. Pour lui, elles traduisaient la "foi" de Jacques Hamel "en l’homme créé bon, que le diable agrippe".

Publicité
Monseigneur Lebrun a placé cette cérémonie sous le signe de "l’amour" en lançant que c’est à lui qu’il fallait se convertir en priorité. Parmi les 2 000 personnes venues assister aux funérailles, on retrouvait des croyants de toutes religions, mais aussi des non-croyants. L’archevêque a notamment salué "les paroles et les gestes nombreux de nos amis musulmans", scellant un peu plus la fraternité entre les confessions.

Vidéo sur le même thème – Hommage au père Jacques Hamel : la messe émouvante du 31 juillet à la cathédrale de Rouen

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité