Le refuge de la SPA de Mulhouse a récemment posté sur son compte Facebook une vidéo enregistrée par sa caméra de surveillance montrant un homme qui abandonne trois chiots. Les réactions sont mitigées.

 

Une vidéo publiée récemment par un refuge de la Société Protectrice des Animaux (SPA) à Mulhouse en Alsace sème la discorde sur les réseaux sociaux. Sur les images, on observe un individu qui gare sa voiture devant le refuge de la SPA et sort successivement trois chiots de son coffre avant de les faire passer par les grilles du refuge. L’homme leur laisse ensuite une gamelle d’eau et des croquettes avant de partir. Cette scène a été enregistrée par une caméra de surveillance le lundi 13 juillet aux alentours de 6h50 du matin, comme le rapporte BFMTV.

Lire aussi - Tarbes : malaise après la mort de 24 chiens dans un camion de la SPA

Le refuge de Mulhouse, qui ne fait pas partie du réseau officiel de la SPA, a publié dimanche dernier la vidéo sur son compte Facebook afin d’attirer l’attention des internautes sur les abandons d’animaux en cette période de grandes vacances. Mais les réactions provoquées sont partagées. Certains critiquent vivement le comportement de l’individu tandis que d’autres semblent lui trouver des excuses.

Quelques personnes mettent en avant le fait que l’individu a quand même songé à laisser à manger et à boire aux animaux. Avant d’ajouter qu’il les a laissés dans un refuge en sachant pertinemment qu’ils y seraient recueillis. D’autres préfèrent ne pas juger l’individu et avancent l’hypothèse de soucis d’argent ne lui permettant pas de s’occuper de ses chiots.

Certains condamnent, d'autres, au contraire, excusent

Tandis que d’autres vont même jusqu’à critiquer l’initiative de la SPA qui inciterait les propriétaires d’animaux à les abandonner sur le bord de la route plutôt que dans des refuges. Toutefois, Patrick Bauer, le directeur du refuge s’est défendu en déclarant au quotidien régional L’Alsace : "C'est un cri de colère des soigneurs qui voient ça toute la semaine".

Publicité
"Parfois, les gens jettent les animaux par-dessus les grilles, on les retrouve avec des fractures", a-t-il ajouté reprochant à l’homme de ne pas avoir attendu l’ouverture du refuge, soit 1h30 seulement après l’abandon. Patrick Bauer a expliqué qu’il était important pour les soigneurs de rencontrer les anciens propriétaires afin d’avoir des informations sur l’animal comme son comportement ou d’éventuelles vaccinations.