A l'heure où la France s'interroge quant au fait de ne plus sanctionner les fumeurs de cannabis qu'au travers d'une simple amende (au lieu d'une peine de prison), une entreprise s'est attelée à dévoiler le prix de vente du cannabis au gramme dans 120 villes du monde. 

"Insolite"? Le mot s'avère particulièrement pondéré compte tenu de la crépitante originalité de ce classement. Et pourtant, il se révèle on ne peut plus sérieux. Relayé par le site Mashable, le classement en question est le fruit d'une étude menée par l'entreprise Seedo.

Cette dernière, située à Tel-Aviv (Israël), se positionne dans un domaine bien spécifique : celui de la vente de chambres de culture de marijuana.

Aussi, il n'est pas rare qu'elle s'emploie à compiler un certain nombre de données et à les publier. Ce qu'elle a fait au travers d'un index recensant, ville par ville, les prix, au gramme, du cannabis* en 2018.

Quelles sont les villes les plus "commerçantes" ?

Que la consommation de cannabis soit, dans ces cités, légale, partiellement légale, ou totalement illégale, l'étude dévoile le classement suivant :

Il en ressort que c'est la ville de Quito située en Equateur où le prix au gramme est le moins cher : 1,34 dollar. Elle est suivie de près par Bogota en Colombie (2,20 dollars) et la ville d'Assomption au Paraguay (2,22 dollars). Dans ces trois premières citées, la consommation de cannabis se révèle partiellement autorisée, tandis qu'à Jakarta (4e ville la moins chère de ce classement), sa consommation s'avère tout bonnement illégale. Là-bas, le gramme de cannabis ne coûte "que" 3,79 dollars en 2018.

Quid des villes françaises ?

Côté destinations où le prix du cannabis se veut, au contraire, particulièrement onéreux, on retrouve des villes comme Tokyo (au Japon) ou Séoul (en Corée du Sud). Lesquelles destinations affichent les tarifs respectifs de 32,66 et 32,44 dollars le gramme. Quant aux villes hexagonales référencées dans ce classement à l'instar de Nice, de Paris, de Strasbourg ou encore de Montpellier, elles enregistreraient, selon ce classement, un prix au gramme qui oscille entre 8 et 10 dollars en moyenne, précise Mashable.

24 millions de dollars de gains pour Paris ?

Le site souligne, par ailleurs, que la société Seedo ne publie pas ces informations tarifaires pour le simple fait de les partager, mais bien de rappeler aux villes du monde entier que, si l'envie leur prenait de légaliser et de taxer cette industrie, elles pourraient, potentiellement, empocher des centaines de millions de dollars chaque année.

A titre d'exemple, si New-York s'y employait, la ville pourrait engrangé pas moins de 155 millions de dollars par an, souligne Mashable. A Paris, en appliquant le taux moyen référencé, la collecte pourrait atteindre les 24 millions de dollars par an.

Publicité
* "Qu'il s'agisse de cannabis ou d'héroïne, les peines encourues pour usage illicite de stupéfiants sont les mêmes et peuvent aller jusqu'à un an d'emprisonnement", rappelle le site Drogues Info Service pour ce qui est de la consommation de cannabis en France.

En vidéo - La chronique de Jean-Philippe Visini : "Le cannabis et Emmanuel Macron"

mots-clés : Cannabis

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité